AccueilÉDITO

Attentats de Catalogne : un nageur espagnol sacrifie sa course pour observer une minute de silence

Publié le

par Cyrielle Bedu

Malgré les nombreuses demandes du sportif, la Fédération internationale de natation avait refusé que les participants aux World Masters Championships de Budapest observent une minute de silence, en hommage aux victimes des attentats de Barcelone et de Cambrils.

Il a commencé sa course une minute après tout le monde, la sacrifiant ainsi délibérément. Samedi 19 août, Fernando Alvarez, nageur du club espagnol de Cadix, prenait part aux World Masters Championships (une compétition réservée aux athlètes de plus de 25 ans), à Budapest, en Hongrie.

À l’occasion d’une épreuve de 200 mètres brasse, le nageur espagnol avait demandé à la Fédération internationale de natation à ce qu’une minute de silence soit observée par l’ensemble des nageurs, en hommage aux victimes des attentats de Barcelone et de Cambrils, qui ont fait 14 morts et 120 blessés les 17 et 18 août derniers. Cette demande n’a cependant pas été acceptée par les organisateurs de l’événement.

En réponse à ce refus, Fernando Alvarez a décidé de faire ce qui lui semblait juste, soit observer malgré tout cette minute de silence, quitte à partir une minute après ses adversaires et finir la course en dernier. Malgré son résultat, le nageur ne regrette rien :

"Ils m’ont dit que ce n’était pas possible car on ne pouvait pas perdre une minute. Je n’ai pas bougé, comme quand ils disent 'garde-à-vous' à l’armée. Je suis parti une minute plus tard. Mais cela m’est égal, je me sentais mieux que si j’avais gagné tout l’or du monde", a-t-il expliqué au quotidien El Español.

À voir aussi sur konbini :