AccueilÉDITO

Un eurodéputé britannique a trollé Nigel Farage en pleine session parlementaire

Publié le

par Théo Mercadier

L'humour anglais dans toute sa splendeur, jusqu'au Parlement européen.

La réputation de Nigel Farage n'est plus à faire : cet eurosceptique de premier plan a été l'une des figures de proue les plus virulentes du mouvement du Brexit, balançant à tour de bras des mensonges éhontés (puis démontés) sur les bénéfices supposés d'une sortie de l'Union européenne par le Royaume-Uni. Et comme il ne se refait pas, il défend aujourd'hui bec et ongles le muslim ban de Donald Trump, décret qui ferme les frontières des États-Unis à sept pays majoritairement musulmans.

En tant que coprésident du groupe parlementaire Europe de la liberté et de la démocratie directe (ELDD), cet eurodéputé d'extrême droite a le droit de s'exprimer lors des sessions pendant trois minutes sans interruption. Trois longues minutes passées à assommer l'auditoire à coups de prises de positions trumpistes sur l'hypothétique danger terroriste que représenteraient le multiculturalisme et l'ouverture des frontières. Trois longues minutes pendant lesquelles les députés n'ont pas le droit de contredire les mensonges déblatérés par l'eurosceptique. Trois longues minutes que Seb Dance, eurodéputé travailliste britannique, a décidé de troller avec un rare talent, le 1er février, lors d'une session du Parlement à Bruxelles.

Lutter contre les populistes

Prenant ce qui lui passe sous la main, Seb Dance écrit en lettres capitales "HE'S LYING TO YOU" ("Il vous ment") sur une feuille de papier et l'expose dans le dos derrière Nigel Farage pendant son intervention. Génie.

Dans une tribune publiée par le Guardian, l'eurodéputé explique son geste par l'urgence qu'il y a à contrer le discours de fermeture qui contamine toutes nos sociétés. "L'idée que l'immigration et l'internationalisme sont la source de tous les maux est en train de s'ancrer dans les têtes des gens", écrit-il.

Il ne s'agit pas de réduire à néant la liberté d'expression des personnes qui, pour le meilleur ou pour le pire, vanteraient les mérites du repli sur soi. Il s'agit de démonter les arguments fallacieux et hors-sol utilisés à des fins populistes et électorales : "Quand vous commencez à utiliser des contrevérités pour construire des soi-disant solutions aux problèmes quotidiens des gens, vous finissez par construire tout une machine à duperie."

À voir aussi sur konbini :