AccueilÉDITO

"Un candidat mais pas trois" : une tribune appelle les candidats de gauche à s'unir

Publié le

par Cyrielle Bedu

Dans un texte publié dans le quotidien Libération, des personnalités appellent Benoît Hamon, Yannick Jadot et Jean-Luc Mélenchon à s'accorder pour ne présenter qu'une seule candidature à l'élection présidentielle d'avril prochain.

© Marie-Lan Nguyen/Wikipédia – Jackolan1/Wikipédia

Des universitaires et des membres de la société civile se sont réunis pour lancer un appel commun. Intitulée "Hamon, Jadot, Mélenchon : un candidat mais pas trois !", leur tribune publiée dans Libération a pour vocation de pousser les candidats socialiste, écologiste et de La France insoumise à s'unir pour barrer la route à Marine Le Pen et à François Fillon, "au-delà des enjeux personnels".

Dès le début de l'appel, le ton est donné : "Cette prochaine élection s’annonce dramatique [...]. Vous savez parfaitement que la multiplicité de vos candidatures ne nous laissera le choix, au deuxième tour, qu’entre deux versions d’une grande régression : une extrême droite xénophobe, autoritaire et nationaliste, d’une part, et une ultra-droite conservatrice, ultralibérale et d’une grande brutalité sociale, de l’autre, le tout sur fond commun d’une vision sectaire de l’identité nationale et de la laïcité chez les deux. Nous sommes bien en présence d’un risque majeur pour la France. Il est de votre responsabilité d’empêcher cette catastrophe annoncée."

Pour éviter à cette "catastrophe annoncée", le collectif propose aux trois candidats de négocier, "et pourquoi pas de tirer au sort" celui qui pourra représenter "un espoir" pour la prochaine élection présidentielle. Et de poursuivre : "l’union de vos candidatures, parce qu’elles sont compatibles sur l’essentiel, apparaît comme le seul espoir raisonnable d’une présence et d’une victoire au second tour".

Pour continuer sur sa lancée, le collectif appelle les citoyens à signer une pétition en ligne, afin que cet appel ait davantage de poids auprès des trois candidats.

À voir aussi sur konbini :