AccueilÉDITO

Twitter supprime 125 000 comptes qui font l'apologie du terrorisme

Publié le

par Juliette Geenens

Le réseau social a déclaré que les comptes concernés étaient "liés principalement à l’organisation de l'État islamique".

125 000 comptes ont été supprimés depuis mi-2015. Twitter ne compte pas s'arrêter là (Creative Commons)

Depuis mi-2015, Twitter s'est engagé à lutter contre "les contenus terroristes" suite aux pressions que les gouvernements du monde ont exercé sur le réseau social. En particulier les États-Unis et la France, qui ont subi une vague d'attentats en fin d'année 2015, dont les attaques du 13 novembre à Paris et la fusillade de San Bernardino en Californie, en décembre.

Vendredi 5 février, le blog officiel de Twitter révélait que près de 125 000 comptes avaient été dissous, dans la mesure où ils faisaient la promotion d'actes terroristes. Le réseau social précise que la plupart d'entre eux étaient "liés principalement à l'organisation de l'État islamique."

Il n'y a pas "d'algorithme magique"

Dans le souci d'une modération plus contrôlée, la plateforme aux 300 millions d'utilisateurs a déjà amélioré son temps de réponse en augmentant l'effectif de ses équipes correspondantes. Twitter envisage aussi de poursuivre sa collaboration avec les services secrets et les grandes institutions mondiales (le FBI, la Commission Européenne, les Nations unies, le gouvernement français...) dans la lutte antiterroriste.

"Nous coopérons avec les organisations d'application de la loi quand nécessaire. En juillet 2105, le directeur du FBI, James Comey, a reconnu l'engagement de Twitter dans le blocage de contenus terroristes, le qualifiant de 'très bon, très réfléchi' et soulignant que Twitter s'était 'appliqué à tenter de fermer les comptes reliés au terrorisme'."

Twitter insiste sur le fait qu'il n'existe pas "d'algorithme magique" capable de faire taire tous les comptes qui font l'apologie du terrorisme. Le réseau social se base sur le signalement des internautes pour repérer les utilisateurs associés à l'État islamique ou tenant des propos qui encouragent les actes terroristes.

À voir aussi sur konbini :