Twitter se met au Gif

Trois ans après Google +, Twitter est le deuxième réseau social le plus important à se mettre au Gif. 

Le Gif, ce format numérique apparu il y a 26 ans (1987), est au sommet de sa gloire. Désuet un temps, il est redevenu à la mode sur Internet ces dernières années. Consacré mot de l'année en 2012 par l’édition américaine du dictionnaire d’Oxford University Press, sa prononciation a même été au centre d'un débat loufoque.

Son créateur, Steve Wilhite, a même dû confirmer que le "G" était "doux" et donc qu'il fallait prononcer “jif”.

Le gif, ce format geek devenu populaire

Tumblr, BuzzFeed et plus généralement Internet aidant, le Gif a si bien préparé son retour que Twitter s'en est emparé pas plus tard qu'hier, en retard par rapport à son concurrent Google +, le réseau social de Google, qui l'avait accueilli à bras ouvert dès son ouverture en 2011.

Mais le Gif n'a pas seulement été appréhendé par le seul biais humoristique ou "mignon" d'Internet, entre les chats, les mini-séquences provenant de films ou des réactions sur des plateaux télé. On peut aussi citer la forme artistique et créative du format : le surréalisme du Français Romain Laurent, le Gif-iti du graffeur britannique INSA et même les Gifs en 3D.

Ceci est un Gif en 3D pensé par une flopée d'utilisateurs Reddit à l'aide deux barres blanches

Twitter dit bienvenue aux Gifs

Jusqu'à maintenant, les twittos voulant absolument partager des Gifs devaient passer par TwitPic, un service de téléchargement indépendant de Twitter créé en 2008 par Noah Everett. Aujourd'hui, plus besoin : les heureux possesseurs d'un compte Twitter, d'un ordinateur et/ou d'un smartphone sous Android et iOS pourront se permettre d'uploader directement le format animé.

Amis du gif, servez-vous sur Twitter

Seul petit bémol : les Gifs ne sont pas visibles automatiquement. Les utilisateurs Twitter devront cliquer sur votre lien afin de le voir s'animer, de la même manière que les Vine de six secondes. Un petit "Play" sera ajouté au contenu avant de cliquer.

Dis Facebook, quand est-ce que tu t'y mets ?

Par Louis Lepron, publié le 19/06/2014