AccueilÉDITO

Twitter renforce son arsenal anti-trolls

Publié le

par Pierre Schneidermann

Crédit : currystrumpet/FlickR

Les tweets inutiles de ceux qui n’enfreignent pas les conditions d’utilisation seront moins visibles.

(© currystrumpet/Flickr/CC)

Dans un communiqué daté du 15 mai, Twitter a dévoilé un arsenal de mesures supplémentaires contre les trolls. Mais attention, pas n’importe quels trolls : il s’agit des trolls mal intentionnés (que Twitter oppose aux trolls "bien intentionnés" et "plein d’humour") mais qui ne violent pas les conditions d’utilisation.

La frange de trolls dont il est question est donc celle qui fait trop de bruit pour ne rien dire, ceux qui emploient leur temps à créer du vide, ceux dont Twitter estime qu’ils "dénaturent" les conversations sans pour autant injurier ou harceler. Appelons-les les "petits trolls".

Puisqu’ils ne violent pas les conditions d’utilisation, leurs tweets ne seront pas supprimés. Ils seront relégués dans les bas-fonds des résultats de recherche ou des fils de discussion. Par conséquent, leur prose sera moins visible.

Quelques critères ont été établis pour mieux repérer et prendre des mesures contre cette engeance. Les algorithmes anti-trolls cibleront les comptes aux adresses mails non confirmées, les utilisateurs qui utilisent de nombreux comptes en simultané, ceux qui alpaguent à tort à et travers des personnes qui ne les followent pas, ou ceux qui prennent part à des compagnes d’attaques coordonnées contre des utilisateurs.

Twitter a déjà testé ses outils dans certaines zones géographiques. Avec succès. Les signalements d’abus auraient baissé, en moyenne, de 6 %.

Belle initiative contre ces trolls quasi inoffensifs. Qui, pour autant, ne doit pas nous faire oublier que les trolls dangereux, les vrais, les méchants, perpétuent encore en toute impunité leurs méfaits sur le réseau social. Dernièrement, l’un d’entre eux a bousillé injustement la vie de trois opératrices du SAMU, forçant l’une d’entre elles à changer de vie.

À voir aussi sur konbini :