Justin Trudeau lance un appel sur Twitter pour former son conseil de la jeunesse

Le Premier ministre canadien a lancé un appel à candidatures sur Twitter pour recruter une trentaine de jeunes collaborateurs, âgés de 16 à 24 ans.

Capture d’écran 2016-07-21 à 10.12.31

Justin Trudeau est fort, très fort. Jeune, charismatique, probablement très bien entouré, il réalise pour le moment un parcours politique quasi sans faute depuis son accession au poste suprême canadien, le 4 novembre 2015. Après avoir été salué pour ses prises de position en faveur du féminisme et de la diversité, après avoir formé un gouvernement paritaire, coloré et composé de ministres spécialisés (un militaire sikh, Harjit Sajjan, à la Défense, par exemple), Justin Trudeau veut désormais donner plus d'importance à la jeunesse. Le Premier ministre recrute.

Publicité

Mardi 19 juillet, le dirigeant canadien s'est soumis à une séance de questions-réponses sur Twitter, avant d'en profiter pour passer un appel à candidatures : le gouvernement recherche une trentaine de jeunes, âgés de 16 à 24 ans, pour former un "Conseil jeunesse". Un organe consultatif qui aura l'oreille du Premier ministre sur des thèmes comme "l'emploi, l'accès à l'éducation, les changements climatiques, la croissance propre et l'édification de collectivités plus solides", précise le journal québécois La Presse.

Une fois les candidats sélectionnés, ceux-ci rencontreront Justin Trudeau à l'automne avant de se réunir une fois par trimestre pour aborder les questions d'actualité au gouvernement. Interrogé sur Twitter quant à la parité de ce groupe de travail, le Premier ministre a recyclé sa désormais célèbre phrase –prononcée lors de la présentation de son gouvernement – en rétorquant "évidemment, on est en 2016, après tout." En France, le Conseil national de la jeunesse, créé en 1997 par la ministre de la Jeunesse Marie-Georges Buffet (PCF), s'articule autour de quatre commissions thématiques et regroupe 180 membres. Depuis 2010 et la volonté de réforme des instances Jeunesse de Nicolas Sarkozy, il a été replacé par le Forum français de la jeunesse, qui regroupe les principales associations lycéennes, étudiantes, associatives et politiques.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 21/07/2016

Pour vous :