Les tunnels du métro londonien bientôt aménagés en pistes cyclables ?

Le projet "London Underline" propose d'aménager les souterrains désaffectés du métro londonien pour y créer des lieux de vie.

Vous aimez vous balader à vélo mais vous avez une peur panique des voitures ? Il y aura peut-être bientôt une solution à votre problème dans l'une des capitales européennes. En effet, comme l'explique le site Mashable, l'entreprise de design américaine Gensler propose un projet pour réaménager les tunnels abandonnés du métro londonien en nouveaux lieux de vie.

Le projet, appelé "London Underline", veut donc investir les souterrains désertés du subway pour y construire des trottoirs et des pistes cyclables. À terme, ils envisagent même d'y implanter des boutiques, des cafés ainsi que des œuvres d'art. Pour le moment, les plans se concentrent sur des parties spécifiques des lignes Piccadilly et Jubilee, mais à terme le secteur pourrait s'élargir en raison d'un grand nombre de tunnels hors d'usage. Dans l'idéal, il s'agirait donc d'arriver à connecter toutes les entrailles du métro londonien et de les aménager pour les piétons.

À voir aussi sur Konbini :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

"Maximiser le potentiel de notre infrastructure"

Dans un communiqué, Gensler explique :

Maintenant que Londres a atteint le plus haut niveau de population de son histoire, nous devons penser de manière créative à comment maximiser le potentiel de notre infrastructure. L'adaptation de tunnels de métro inutiles et sous-utilisés pourrait s’additionner de façon simple et rapide à notre réseau existant.

Publicité

En ce qui concerne le financement, Gensler mise tout sur la publicité et le revêtement cinétique qui habillera la route. En effet, ce matériau permet de créer de l'électricité avec la friction des roues et des pas des piétons. Même si cette initiative a des atouts indéniables sur le papier, The Guardian est plus réservé. D'ailleurs, le journaliste écrit avec ironie:

Personnellement, si j’essayais de trouver un chemin sans embouteillage pour atteindre la rive sud de Bloomsbury, je n’aurais pas envie de louer un Boris Bike [l'équivalent du velib, ndlr] au niveau de la plateforme de la station Holborn, de pédaler pendant cinq minutes dans un tunnel, de garer le vélo à nouveau, de prendre un ascenseur jusqu'à la surface, puis de louer un autre Boris Bike pour être forcé de l’amener à pied de l’autre côté d’un pont.

Quoi qu'il en soit, pour le moment tout cela n'est qu'à l'état de projet, et on ne sait pas encore s'il verra le jour, même s'il a reçu un important coup de projecteur en remportant le premier prix des London Planning Awards dans la catégorie Meilleur Concept.

Par Constance Bloch, publié le 06/02/2015

Copié

Pour vous :