AccueilÉDITO

Trump réussit la prouesse d’être moins populaire que Poutine au niveau mondial

Publié le

par Théo Mercadier

Une enquête réalisée dans le monde entier indique que la popularité de Donald Trump est à l’agonie, derrière celle de Vladimir Poutine.

Ah ouais quand même. Une enquête réalisée dans le monde entier par le think tank Pew Research Center dévoile l’incroyable dégradation de l’image du président américain à l’international. Avec seulement 22 % d’avis favorables, il fait nettement moins bien que son prédécesseur, Barack Obama (64 %), et même moins que Vladimir Poutine, qui "caracole" à 27 %. Être moins apprécié qu’un président autoritaire qui viole à peu près tous les droits humains sur son territoire, au vu et su de tout le monde, faut le faire.

Pour établir ces résultats, le centre de recherche a interrogé des échantillons représentatifs des populations de 37 pays aux couleurs politiques et idéologiques fortement divergentes : Allemagne, Israël, Russie, France, Chili, etc. Bref, un large panel des nations qui peuplent la Terre.

Arrogant, intolérant et dangereux

Le Pew Research Center explique que c’est ainsi l’image de tous les États-Unis qui est mise à mal : la moitié des sondés disent en effet ne pas avoir confiance dans la première puissance mondiale. La faute aux politiques menées par Donald Trump depuis le début de son mandat, largement critiquées dans le monde entier. L’enquête a été réalisée avant que celui-ci n’annonce la sortie des États-Unis des accords de Paris sur le climat, mais ses positions climatosceptiques avaient déjà largement entaché sa popularité. Seuls 19 % des interrogés disent ainsi le soutenir dans son combat rétrograde, alors que l’Europe regroupe la plus grande concentration de personnes lui étant opposées.

Autre politique controversée à forte dimension internationale : la construction du mur à la frontière du Mexique. Au niveau international, 16 % des gens seulement disent l’approuver et, sans surprise, 94 % des Mexicains la rejettent. Ou comment se mettre toute la population d’un pays à dos.

Mais au-delà de ses politiques, c’est bien la personnalité de Donald Trump qui provoque de l’urticaire dans le monde entier. En totale adéquation avec ce que l’on a pu voir de lui cette année, les sondés le trouvent arrogant (75 %), intolérant (65 %) et dangereux (62 %). Ils ne sont, à l’inverse, que 23 % à penser qu’il se soucie des gens normaux.

À voir aussi sur konbini :