AccueilÉDITO

Le trompettiste Ibrahim Maalouf soupçonné d'atteinte sexuelle sur une mineure

Publié le

par Cyrielle Bedu

Source © Oliver Abels / Wikipédia

Le Parisien révèle que le musicien a été placé en garde à vue fin janvier, pour avoir embrassé une collégienne, avant d'envoyer un texto érotique à la jeune fille de 14 ans qu'il avait prise en stage.

Le trompettiste Ibrahim Maalouf. (© Oliver Abels/Wikipédia/CC)

Selon Le Parisien, le trompettiste Ibrahim Maalouf aurait été placé en garde à vue fin janvier. La cause : en 2013, il aurait embrassé et envoyé un SMS à caractère sexuel à une collégienne de 14 ans. L'artiste de 36 ans a reconnu les faits pendant sa garde a vue, et s'est excusé.

Les faits remonteraient à 2013. À la fin de l'un de ses concerts, Ibrahim Maalouf se met à discuter avec un couple de fans. Au cours de leur échange, le couple demande (au culot) à l'artiste s'il accepterait de prendre en stage de 3e leur fille de 14 ans, ce que le trompettiste accepte, au plus grand bonheur des deux parents. L'adolescente passe donc une semaine de stage à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), dans le studio du célèbre trompettiste.

Mais au cours de cette semaine, un baiser sur les lèvres est échangé "sur la voie publique" entre Ibrahim Maalouf et la jeune fille. Selon Le Parisien, qui a contacté une source proche du dossier "c'en est resté là mais la gamine est tombée plus ou moins amoureuse". L'adolescente et l'artiste auraient alors commencé à s'envoyer des textos, jusqu'à ce que, dans l'un d'entre eux, le musicien demande à la jeune fille de lui envoyer une photo d'elle nue. Ce qu'elle ne fera pas. Les parents de l'adolescente, décrite comme fragile psychologiquement, seraient tombés sur ce message et auraient appelé immédiatement Ibrahim Maalouf, qui se serait confondu en excuses.

Dans un premier temps, il n'y a eu aucun dépôt de plainte, mais l'état dépressif de la jeune fille s'étant aggravé, ses parents ont décidé de porter plainte en janvier 2016. Toujours selon une source policière proche du dossier citée par Le Parisien"[Les parents] sont des gens bien [...]. Pas du genre à vouloir gagner de l'argent sur le dos d'une personnalité. Ils sont juste inquiets pour la santé de leur fille."

En janvier dernier, un an après le dépôt de plainte, le célèbre trompettiste a donc été placé en garde à vue à la brigade de mineurs. Le parquet de Créteil aurait décidé de poursuivre l'enquête.

À voir aussi sur konbini :