AccueilÉDITO

Il ne reste plus que trois rhinocéros blancs du Nord dans le monde

Publié le

par Jeanne Pouget

Il ne restait que quatre membres encore en vie de cette sous-espèce de rhinocéros en danger critique d’extinction. Nola, une femelle de 41 ans, pensionnaire du zoo de San Diego a dû être euthanasiée hier.

Opérée des suites d’une infection, Nola avait cessé de se nourrir. C’est donc à la suite "d’une décision difficile" que l’équipe du zoo de San Diego en Californie a décidé de l’euthanasier.

Victimes du braconnage, les rhinocéros blanc du Nord n’existent plus à l’état sauvage. Les trois derniers specimens de cette sous-espèce, deux femelles et un mâle, subsistent dans un centre au Kenya, mais ils sont très âgés. Le dernier mâle capable de se reproduire est décédé en octobre 2014 et les deux femelles encore en vie ne sont plus aptes à la reproduction.

L’espoir de la génétique

Actuellement, la meilleure chance pour sauver cette sous-espèce de rhinocéros semble la conception d'un "bébé rhinocéros éprouvette", par fécondation in-vitro, via une femelle porteuse d'une autre sous-espèce comme le rhinocéros blanc du Sud.

Le service génétique de l’Institut de Conservation et de Recherche du zoo de San Diego préserve des échantillons de cellules de ses animaux dans une chambre froide. L’équipe génétique serait donc en mesure de mettre à jour plusieurs cellules souches susceptibles de générer des tissus corporels de cette espèce.

Peut-être que dans le futur, les avancées scientifiques permettront d’utiliser ces cellules de substitution pour créer artificiellement des grossesses chez d’autres sous-espèces de rhinocéros et réenclencher la renaissance du rhinocéros blanc du Nord. Mais pour l’heure il semble que ce dernier soit inéluctablement amené à disparaître, au moins de façon temporaire.

À lire : La sixième extinction de masse a déjà commencé