AccueilÉDITO

Découvrez le Trocadero-fixie, le vélo désarticulé qui promet de nouvelles sensations

Publié le

par Juliette Geenens

Trois Bretons ont inventé un vélo un peu WTF, mais qui risque de plaire aux casse-cous qui s'ennuient sur leur bicyclette. 

Johan Le Bon, Alexis Honoré et Alban Haloche sont trois bons copains qui se sont lancés dans la création d'un vélo hors du commun : le Trocadero-fixie. Le principe est simple : il s'agit d'un vélo, en apparence ordinaire, mais dont le cadre est pivotant, rapporte le site Golem13. À voir cette bicyclette, qui se tord dans tout les sens, plusieurs questions nous viennent à l'esprit :

Pourquoi ?

Les trois créateurs du Trocadero en avaient assez de se faire piquer leur moyen de locomotion. C'est comme ça qu'ils ont inventé ce vélo, qui, à cause de son cadre mobile, dissuade les voleurs. De plus, le Trocadero-fixie présente une belle alternative au deux-roues mécaniques pour les casse-cous en manque d'adrénaline. Alban, l'un des inventeurs, expliquait au Mensuel de Rennes le mois dernier :

"C’est fun, on peut faire des figures à 360 degrés sur une toute petite surface. Les braquages sont plus aigus que sur un vélo normal."

Est-ce que c'est dangereux ?

Pas plus que le vélo traditionnel, apparemment. Selon les créateurs, seules dix minutes d'inititation suffisent pour apprendre à pédaler sur le Trocadero-fixie. Mais si Alban l'utilise tous les jours pour se rendre au boulot, il précise : "Je le déconseille pour une balade de plus de 5 kilomètres..." Les trois jeunes Bretons veulent séduire, dans un premier temps, les fans de sport extrême, puis, plus tard, une clientèle moins expérimentée.

Où peut-on s'en procurer un ?

Malheureusement, le Trocadero-fixie n'est pas encore commercialisé. Les trois garçons, qui ont investi 6 000 euros pour produire leurs prototypes, ont déposé un brevet en novembre dernier. Ils espèrent d'abord "faire le buzz". Peut-être que leur projet plaira à des entreprises, qui seront prêtes à mettre de l'argent dans ce projet.

À voir aussi sur konbini :