Le cratère de Schiaparelli, sur Mars (c) European Space Agency / Wikimedia

Et ça repart : des molécules organiques repérées sur Mars

À cette découverte s’ajoutent également des observations notables sur le méthane. On avance…

Le cratère de Schiaparelli, sur Mars (© European Space Agency / Wikimedia)

Que celles et ceux qui croient en la vie extraterrestre ne s’enflamment pas : il n’est pas encore prouvé que Mars ait abrité des traces de vie. Mais la dernière annonce de la NASA vient accréditer encore davantage cette thèse des plus excitantes.

Publicité

Le rover Curiosity qui parcourt la planète rouge depuis 2012 a en effet permis deux découvertes : d’une part, des molécules organiques vieilles de trois milliards d’années, nichées dans de la roche de surface sédimentaire (une étude a été publiée sur le sujet dans la revue Science), ainsi que des variations saisonnières des niveaux de méthane dans l’atmosphère (lesquelles ont également fait l’objet d’une étude parue dans Science).

Si les molécules organiques martiennes ont révélé la présence d’atomes de carbone et d’hydrogène, elles ne résultent pas nécessairement, prévient la NASA, d’un processus biologique (auquel cas aurait-on parlé de composés organiques "naturels", précise Wikipedia). D’où la persistance d’incertitudes sur la vie.

Ce résultat est à mettre en corrélation avec des découvertes de 2015. On apprenait alors que Mars avait abrité de grandes quantités d’eau il y a 4 milliards d’années, ce qui constitue, comme la présence de molécules organiques, un facteur indispensable à la présence de vie.

Publicité

Les variations de méthane atmosphériques ont quant à elles été observées sur trois années martiennes (l’équivalent d’environ six années terriennes), pendant lesquelles on a pu constater des variations saisonnières et régulières. Sur Terre, ce phénomène aurait une origine biologique. Mais sur Mars, il n’est pas encore possible de l’affirmer.

Thomas Zurbuchen, administrateur associé à la Direction des missions scientifiques de la NASA, a en tout cas tenu des propos particulièrement enthousiasmants :

"Avec ces nouvelles découvertes, Mars nous dit que nous devons rester dans la course et continuer à chercher des preuves de vie […] Il ne fait aucun doute que nos missions présentes et futures entraîneront des découvertes encore plus haletantes concernant la planète rouge."

Publicité

Voilà qui devrait maintenir en haleine pour encore un bon moment tous les passionnés d’astronomie.

Par Pierre Schneidermann, publié le 08/06/2018

Copié

Pour vous :