AccueilÉDITO

Tous les trucs qu’on m’a dit de ne jamais faire en tant que femme

Publié le

par Dora Moutot

La blogueuse Jack Parker a publié sur son site une liste très réaliste de choses qu'on dit constamment aux femmes de ne pas faire. Konbini a souhaité relayer cet article, qui parlera sans doute à plus d'une.

(© ABC)

En tant que femme, j’ai passé ma vie à entendre les gens me dire ce que je devais faire et ne pas faire en fonction de mon genre et de mon sexe (qui concordent, dans mon cas). De la famille aux amis en passant par les profs, les voisins, les gens dans la rue ou encore les collègues et supérieurs hiérarchiques divers, ils ont tous eu leur mot à dire sur la conduite à adopter en fonction de ces paramètres.

Là-dessus sont venus s’ajouter tous les poncifs que j’ai pu lire dans des livres ou dans des magazines, ainsi que les discours auxquels j’ai été exposée à la télévision, tant dans des œuvres fictives que dans des émissions de divertissement ou d’information.

Résultat, au fil des années, j’ai pu compiler une petite liste de toutes les choses qu’on m’a dit plusieurs fois de ne jamais faire, parce que "les femmes ne font pas ça".

Les voici :

  • Mal parler.  Je dois bien ar-ti-cu-ler et n’utiliser que des formules courtoises, sans aucun gros mot, ni argot, ni verlan.
  • Croiser les jambes . Parce que c’est vulgaire d’écarter les jambes quand on est une femme, surtout si on porte une jupe (les gens, et particulièrement les hommes, sont physiquement incapables de ne pas fixer un entrejambe découvert, c’est prouvé).
  • Faire la gueule .  Je me dois d’être souriante à chaque moment de la journée et d’accueillir chaque regard et interaction avec une tête de ravie de la crèche. Sinon, en outre, je risque d’avoir plus de rides.
  • Manger gras .  "Attention à la ligne, LOL !", s’empresse-t-on de me dire dès que je parle de ce que je mange et que ce n’est pas un bâtonnet de céleri.
  • Boire trop .  C’est pas distingué d’être bourrée, et une femme doit toujours être distinguée.
  • M’habiller sexy . Il ne faut pas être vulgaire, et en plus je risque de m’attirer des ennuis à trop aguicher le chaland.
  • Ne pas m’habiller sexy .  Mais bon, faut faire un effort quand même, sinon on ne se trouvera jamais de mari.
  • Mettre trop de maquillage .  Ah berk, le camion volé, berk ! Et en plus après, le matin, on se réveille pas à côté de la même personne mdr, l’arnaque !
  • Ne pas en mettre assez .  "Ben alors, t’as l’air fatiguée aujourd’hui la miss !"
  • M’intéresser au sport .  Le sport c’est un truc de bonhomme, ok ?
  • Ne pas m’intéresser au sport .  Mais une meuf qui s’intéresse au foot et qui peut regarder les matchs avec toi (et potentiellement parader nue sous son maillot du PSG) c’est troooop sexy.
  • Faire trop de sport . Faudrait pas avoir l’air d’un bonhomme, ça ne fait rêver personne. Mais faites-en un peu quand même, pour être bonne, parce que la cellulite c’est dégueu.
  • Avoir des capitons . "C’est quoi ça ? Y avait pas ça dans mon FHM, c’est quoi cette arnaque ?!!"
  • Lire trop de livres .  Qui voudrait d’une intello ou d’un rat de bibliothèque ? Tu sors parfois ? Hein ? SORS, ON TE DIT !
  • Rentrer trop tard, seule la nuit .  "Il va t’arriver des bricoles…"
  • Rentrer tard, pas seule la nuit . "Ah, ok. Tu veux qu’on te prenne pour une fille facile, c’est ça ? Plus personne ne voudra de toi après."
  • Coucher le premier soir .  "Il faut que ton vagin soit une quête, une course d’obstacles, un Graal sacré et immaculé (si tu peux t’arranger pour qu’une chorale chante à l’entrée de ma bite pour célébrer mon exploit, c’est bien aussi)."
  • Faire la prude .  Laisse-les rêver et fantasmer, montre que tu es accessible et potentiellement culbutable.
  • Parler de cul .  Mais pas trop, parce que ça fait peur après, quand une femme dit "pipe", trois pénis se désagrègent spontanément dans le monde. (pipe pipe pipe pipe pipe) (PIPE !!!)
  • Me battre .  C’EST. UN. TRUC. DE. BONHOMME. PUTAIN. Si les femmes se battent, après que leur reste-t-il, hein ? Que faire de toute cette énergie, de toute cette rage, de ce sentiment de supériorité et d’invincibilité ?! Et la virilité dans tout ça ???
  • Insulter . C’est pas distingué, nom d’une PIPE.
  • Cracher . Bon, là pour le coup, c’est ok pour moi, parce que je sais pas cracher sans me baver sur le menton, mais par principe, je réclame mon droit au glaviot. LIBÉREZ MON MUCUS !
  • Demander de l’attention — Tu te démerdes comme tu veux pour qu’on te remarque mais ne donne surtout pas l’impression de vouloir être remarquée parce que c’est un truc de pouffiasse superficielle ça.
  • Me prendre en photo .  ATTENTION WHORE !!!!!
  • Dire que je me trouve belle/bonne — Ok ça va le melon ? Tranquille les chevilles ? T’es moche de toute façon.
  • M’autocomplimenter . Nan mais, ok la meuf elle a décollé. Elle est en orbite. Putain, non mais ça va oui ?! Tu veux pas qu’on se prosterne à tes pieds non plus ? "Ohlala je suis super douée dans mon travail gnagnagna." Nan mais sérieux, tu t’entends ?
  • Être autoritaire (et donc agressive) .  Il ne faut pas émasculer les gens, c’est pas poli. Si tu veux un truc, tu le demandes gentiment, poliment, avec une voix douce et en t’excusant si possible. Ok ?
  • Avoir trop d’opinions . Personne n’aime les feminazis.
  • Me masturber .  La branlette c’est pour les teubs, tu ne dois toucher ta chatte que pour la remplir de produits chimiques, afin qu’elle perde tout goût et toute odeur de provenance naturelle.
  • Parler de masturbation .  VUL-GAIRE.
  • Parler de mes règles .  Les règles c’est dégueu et ça pue. C’est une abomination bioterroriste. (Raté).
  • Faire caca. Tout le monde sait pourtant que les filles ne font pas caca.
  • Faire des blagues de prout .  Ton anus n’est pas là pour expulser quoique ce soit, c’est un point d’entrée, pas de sortie, fais en sorte qu’on ne visualise jamais autre chose.
  • Regarder des films d’horreur . La violence c’est pour les garçons. (Encore raté).
  • Regarder des films d’action . La bagarre et les explosions, c’est aussi pour les garçons.
  • Avoir des plans culs ou des coups d’un soir .  L’accès à ton vagin ne doit être réservé qu’à l’homme de ta vie (ou au moins à tes relations très très sérieuses, mais faut pas qu’il y en ait trop, hein, fais bien gaffe).
  • Bouder mon rasoir.  Là encore, les poils sont l’apanage de la virilité, et sur une femme ça fait sale, ça fait hippie, et ça fait pas envie.
  • Avoir des intérêts futiles .  Faut pas être comme toutes ces pouffes qui ne pensent qu’aux vernis, aux fringues et aux potins.
  • Ne pas en avoir assez .  Mais tout de même, fais en sorte de porter du vernis, des jolies fringues et de tout savoir sur les Kardashian, sinon on va être déstabilisés.
  • Porter des baskets .  Il te faut des jolis souliers délicats pour tes petits petons de princesse, sinon ils vont EXPLOSER.

Vous pouvez retrouver Jack Parker sur ses différents blogs, I killed the teen dream, Le Blog Horreur et Passion Menstrues, ainsi que sur sa page Medium.

À voir aussi sur konbini :