Tollé et mea-culpa autour des émojis skate, homard et ADN

Une faute de style et deux erreurs scientifiques viennent d’être réparées.

Crédits de l’émoji homard : Emojipedia

Cela fait maintenant deux semaines que nous connaissons les 157 nouveaux émojis de 2018 qui seront implémentés à partir de l’été prochain. Cette annonce, qui pourrait paraître futile, ne l’est en fait pas du tout : les émojis sont devenus si importants et utilisés que les "émoji-maniaques" les scrutent à la loupe, et les loupés ne pardonnent pas.

Avant de parler du drame, un petit rappel. N’importe qui peut soumettre un nouvel émoji à l’instance régulatrice, le consortium Unicode. La sélection est extrêmement rigoureuse. Une fois les émojis validés, charge aux constructeurs et aux plateformes (Android, Apple, Facebook, Google, Samsung, etc.) de les intégrer dans leurs produits.

Chaque année, après le verdict de l’Unicode, la Bible en ligne des émojis, Emojipedia, publie une première version, une sorte de guideline publique qui pourra avoir une influence sur le produit fini. Sur les 157 émojis dessinés par Emojipedia, trois d’entre eux ont fait l’objet de vives critiques : le skate, le homard et la double hélice d’ADN. Et pour tous les trois, Emojipedia a fait marche arrière et publié un "correctif".

Le skate

La critique est venue d’un mythe de la planche à roulettes, Tony Hawk, qui, pour l’occasion, s’est fendu d’un post Instagram :

Des critiques plus étoffées ont été fournies au New York Mag : le modèle présenté date des années 1980 et fait trop skate-board de débutant. Après quelques échanges privés, Tony Hawk et Emojipedia sont parvenus à l’accord suivant :

(© Emojipedia)

La doublé hélice d’ADN

Sur un tout autre registre, beaucoup plus instructif, la double hélice d’ADN a provoqué l’ire de certains biologistes. La molécule d’ADN tourne vers la droite, et non vers la gauche. Grave erreur. Car cette représentation n’est pas qu’une convention, elle est scientifique : on appelle ça l’asymétrie du vivant. À l’œil nu, la distinction est très subtile. Le grand public n’aurait jamais moufté. Emojipedia, dans un souci de rigueur, a tout de même changé le sens de la molécule.

(© Emojipedia)

Le homard

Comme pour la double hélice d’ADN, une erreur scientifique est venue se glisser dans le "beta-emoji" homard : on ne lui a octroyé que trois paires de pattes alors qu’il en possède une de plus. Le crustacé décapode l’a échappé belle…

(© Emojipedia)

De cette controverse bénigne, Emojipedia conclut, non sans enthousiasme : "Cela a prouvé une chose : les gens sont passionnés par le look des émojis." Et Slate nous fait remarquer la chose suivante : les émojis scientifiques auront débarqué en force en cette année 2018. Outre la double hélice d’ADN, un tube à essai, une blouse de laboratoire, une bactérie, un boulier et une boîte de pétri sont venus renforcer les troupes.

Par Pierre Schneidermann, publié le 22/02/2018