AccueilÉDITO

Tokyo a prévu d'installer des toilettes transgenres pour les JO

Publié le

par Ella Kemp

Au minimum sept infrastructures sur les onze qui accueilleront l'évènement seront pourvues de toilettes unisexes et inclusives.

Alors que les préparatifs s’intensifient, Tokyo souhaite que sept des onze sites des Jeux olympiques de 2020 disposent de toilettes unisexes et inclusives. Et cela pourrait également être le cas des quatre restantes. Les daredemo toire (les "toilettes de tout le monde" en japonais) existent depuis des années au Japon. Leur configuration, ainsi que leur taille, permettent à tous de les utiliser, y compris les personnes en fauteuil roulant. Mais, par manque d’espace dans beaucoup d’infrastructures, elles sont rarement construites.

Les nouveaux modèles pensés pour les Jeux olympiques seront plus petits et donc plus nombreux. Ils seront adaptés à tous les genres ainsi qu’aux personnes qui ont un handicap, mais pas aux chaises roulantes, selon le journal Asahi ShimbunL’initiative a été lancée par la ville de Tokyo et a reçu le soutien de l’organisation Nijiiro Diversity ("la diversité couleur arc-en-ciel"). Maki Muraki, le directeur de cette association, a déclaré :

"En parallèle des efforts déployés pour augmenter le nombre de toilettes publiques, faire prendre conscience aux gens que ceux qui ne ressemblent pas à l’homme ou à la femme types peuvent aussi utiliser les toilettes est important."

Le Japon s’illustre pour ses initiatives progressistes pour les droits des trans depuis que le ministre de l’éducation a publié un décret, en 2015, exhortant les écoles à prendre en compte les besoins des élèves concernés. Depuis, les enfants japonais peuvent choisir leur uniforme scolaire et le vestiaire qu'ils souhaitent utiliser au gymnase, en fonction du genre auquel ils s'identifient.

À lire -> En images : des designers américains ont créé des logos pour toilettes neutres

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :