Un test à 25 dollars pour détecter tous les virus passés dans votre corps

Un test sanguin pourrait bien révéler l'existence de tous les virus passés par le corps humain au cours d'une (partie de) vie.

Le corps et sa mémoire immunitaire réservent bien des surprises. Aussi, grâce à un test présenté dans la revue Science, il serait possible de retracer tout l'historique des virus dont l'organisme a été victime. Grippe, mononucléose, des plus banals aux plus graves, toutes les maladies virales pouront être répertoriées et détectées par ce test, nommé "VirScan".

Grâce à une base de données répertoriant des dizaines de milliers de fragments d'ADN que les chercheurs ont inséré dans des virus dits "bactériophages" — autrement dit, qui ne s'attaquent qu'aux bactéries sans affecter celui qui se soumet au test — il serait possible de connaître toute l'histoire virale d'un corps humain.

Publicité

(Capture d'écran du générique de la série Hannibal)

(Capture d'écran du générique de la série Hannibal)

Des essais concluants

Les anticorps, qui restent présents dans le corps en petite dose après l'infection virale, réagiraient à cette intrusion jusqu'à des décennies après la maladie. Ainsi, le VirScan se baserait sur ces réactions afin de déterminer les antécédents de santé de celui qui y est soumis. Son prix ? 25 dollars. Un coût faible pour enjeu important.

Sur les 569 personnes testées dans le monde entier, les chercheurs ont remarqué que la moyenne du nombre d'infections passées était de dix. Parmi les virus testés, le plus récurrent chez les cobayes était le Epstein-Barr, responsable de la mononucléose. Les facteurs influencent les résultats sont cependant nombreux. Le nombre d'infections virales dépendrait de l'âge de la personne, mais aussi de sa localisation géographique, par exemple.

Publicité

Le test, de par son coût peu élevé et ses résultats relativement fiables, pourrait faciliter la vie de bon nombre de personnes et permettre des dépistages plus réguliers, notamment pour les infections les plus graves telles que le VIH. Des résultats prometteurs à confirmer lorsque le test entrera sur le marché de masse.

Par Aline Cantos, publié le 19/06/2015

Copié

Pour vous :