AccueilÉDITO

Tensions dans l’Essonne : Valls annonce avoir été élu, mais Amrani revendique la victoire

Publié le

par Astrid Van Laer

Dans la première circonscription de l’Essonne, l’ancien Premier ministre a annoncé sa victoire avec 50,3 % des suffrages exprimés, ce que son adversaire Farida Amrani, soutenue par La France insoumise, conteste fermement.

"Un 49-3 électoral, ce n’est pas possible", a déclaré dimanche soir Farida Amrani. L’ancien chef du gouvernement Manuel Valls et la candidate soutenue par la France insoumise s’affrontaient pour obtenir la députation dans la première circonscription de l’Essonne. Vers 22 heures 30, celui qui s’était vu refuser l’investiture par La République en marche a annoncé sa victoire avec 139 voix d’avance, sous les huées de ses détracteurs :

"Chaque soirée électorale a sa part de tensions, d’énervement. Ce qu’il faut attendre, c’est simplement que la démocratie s’exprime. C’est ce qui s’est fait aujourd’hui tout au long de la journée. […] Les résultats ont été déclarés commune par commune et, avec la prudence qui s’impose, ce soir je suis élu avec 50,3 % des voix. Et pour être précis, avec 139 voix d’avance."

"On a constaté des irrégularités"

Cependant, quelques minutes plus tard, Farida Amrani s’est exprimée sur BFM TV, annonçant : "On revendique la victoire." La candidate a demandé à ce que les voix soient recomptées, indiquant avoir "constaté des irrégularités dans certains bureaux". La candidate remet notamment en cause les bureaux de vote d’Evry, la ville de Manuel Valls, déclarant avoir "plusieurs soupçons sur le comptage des voix à Evry" :

"Face à quelqu’un qui tient la ville d’Evry, il est difficile de constater la victoire de l’ex-Premier ministre, on la revendique aussi. On a constaté des irrégularités dans certains bureaux, on fera le nécessaire demain."

Farida Armani déposera donc un recours, et c’est dans une ambiance plus que tendue que la soirée s’est terminée, après que les journalistes ont été interdits d’entrer dans l’hôtel de ville d’Evry pour assister au recompte des votes :

À lire -> Législatives : Philippe se félicite, Le Pen entre à l’Assemblée et Cambadélis démissionne de la tête du PS

À voir aussi sur konbini :