AccueilÉDITO

Tels des zombies, certains gènes s'activent après la mort

Publié le

par Théo Chapuis

Des scientifiques américains ont découvert que certains gènes s'activent jusqu'à quatre jours après la mort de leur propriétaire. De quoi redéfinir notre définition de la mort.

La mort, est-ce la fin de tout ? Jusqu'ici, les scientifiques en étaient plutôt persuadés. Jusqu'à ce que des chercheurs de l'université de Washington à Seattle prouvent le contraire. Aussi fou que cela puisse paraître, ils ont découvert que des gènes "qui codent les protéines nécessaires à la vie sont vivants et s’agitent jusqu’à quarante-huit heures [et même quatre jours pour certains] après qu’un organisme a rendu l’âme", comme l'explique le magazine Inverse, relayé en France par Courrier international.

"It's alive !", donc, comme disait le docteur Frankenstein. Les scientifiques ont travaillé sur des souris et des poissons-zèbres fraîchement tués chez qui on trouve toujours trace de cette activité génétique source de vie. Si le cerveau meurt bel et bien, le corps, lui, est encore en parfait éveil quelques jours après que l'esprit de son propriétaire l'a quitté.

Evidemment, tous les gènes ne s'activent pas post mortem. Seuls certains "déclenchent le système immunitaire et la lutte contre le stress" d'après New Scientist. Or cette découverte ne concernerait a priori pas seulement ces animaux de laboratoire : il y a d'immenses chances que l'être humain soit concerné. D'après le New Scientist, si les gènes qui vivent encore après la mort du corps permettent de dater avec davantage de précision le moment de la mort d'un individu, cette découverte devrait également améliorer la manière dont sont conservés les organes destinés à être transplantés.

Quoi qu'il en soit, cette étude a laissé bouche bée de nombreux chercheurs. Le magazine scientifique conclut :

"Cette étude soulève aussi des questions importantes quant à notre définition de la mort."

"Ces résultats ne contestent pas la mort de la conscience, renchérit Inverse, mais ils s’ajoutent à un nombre croissant de preuves que, consciemment ou non, les corps peuvent rester littéralement réveillés longtemps après la mort de leurs propriétaires."

Si on résume, alors que vous avez toujours cru que les zombies n'existaient pas, vous venez donc de découvrir que vous en deviendrez un vous-même à l'issue de votre trépas... plus ou moins. Mieux qu'un film de morts-vivants : la science.

À voir aussi sur konbini :