AccueilÉDITO

Avec le tatouage ADN, vous pouvez avoir littéralement quelqu’un dans la peau

Publié le

par Justina Bakutyte

Quand le tatouage et l’ADN se rencontrent.

Certains vont crier au génie tandis que d’autres vont flipper sévère, mais les tatouages biogéniques, réalisés avec une encre composée de cheveux, de cendres ou contenant d’autres formes d’ADN humain, gagnent en popularité.

Pratiqué principalement au Canada et en Suède, ce que l’on appelle le "tatouage ADN" arrive désormais aux États-Unis, grâce à l’entreprise Endeavor Life Science et son produit Everence, une poudre qui contient les traces du code génétique d’un humain (ou d’un animal). Les tatoueurs peuvent ensuite mélanger celle-ci dans leur encre.

D’après ses créateurs, "Everence vous permet de toujours garder sur vous ceux qui vous ont touché l’âme, changé votre vie et qui continuent à vous inspirer". Le fondateur de cette entreprise, Patrick Duffy, a eu envie de se lancer dans ce business après une rencontre étonnante à Key Largo, en Floride, alors qu’il était moniteur de plongée : il avait croisé une femme qui avait sur sa cuisse un tatouage en mémoire de son mari, un Navy Seal mort au combat. Il a raconté au New York Times :

"À ce moment-là, je me suis dit : 'Est-ce que ce ne serait pas génial de transformer ce tatouage en sanctuaire ? De mettre un peu de ce à quoi elle tient, ou son mari, directement dans le tatouage lui-même ?'"

A post shared by EVERENCE (@everence.life) on

Il lui a fallu un certain temps pour réussir à transformer cette idée en réalité. Mais grâce à la promotion de tatoueurs chevronnés comme Mike Rubendall, Valerie Vargas, Chris Garver ou Rose Hardy sur les réseaux sociaux et auprès de leurs clients, Everence devient de plus en plus connu aux États-Unis.

Selon l’entreprise, le procédé de création de la poudre est conforme à toutes les attentes sanitaires d’un produit cosmétique. Et une fois tatouée, la substance n’altère pas la composition génétique des tissus environnants.

Ceux qui sont intéressés par l’un de ces tatouages ADN auront deviné que ce n’est pas donné. L’extraction de l’ADN et la transformation en poudre coûtent 675 dollars (soit 570 euros environ), sans compter le prix du tatouage derrière. Mais c’est ce qu’il faut débourser pour avoir un tatouage vraiment, vraiment unique.

À lire -> Le tatouage de paupière, entre poésie, sarcasme et résilience

À voir aussi sur konbini :