Les tabloïds s'en prennent à Gigi Hadid pour s'être défendue contre un agresseur

La top-modèle a affronté une vague de commentaires assez misogynes après s'être simplement défendue contre un agresseur.

Si un inconnu vous attrape au milieu de la rue, lui mettre un coup de coude dans la figure est sûrement l'une des réponses les plus valides. Mais la top-modèle Gigi Hadid – qui a réagi de la sorte après le défilé Max Mara lors de la semaine de la mode de Milan, le 22 septembre –, a été critiquée par les médias qui ont épinglé son comportement peu digne d'un mannequin et ont décrit son agresseur comme un simple fan qui voulait lui faire une farce.

Lorsque l'homme l'a tirée vers lui dans son dos pour l'emporter, Gigi Hadid a été surprise et s'est protégée en lui mettant un coup de coude et en lui courant après en criant "Qui t'es toi ? Espèce de gros connard", ce qui n'est pas si abusé vu les circonstances. Des vidéos de l'incident ont circulé sur les réseaux sociaux, et les tabloïds s'en sont donné à cœur joie, en faisant preuve d'une tendance à rendre la victime responsable de son agression

Publicité

Publicité

Le titre du Sun était éloquent: "Comportement pas top-modèle: Gigi Hadid s'en prend à un fan et lui met un coup de coude dans le visage, après qu'il a essayé de la toucher". Le titre a depuis été modifié en "Fashion Victim : Gigi Hadid met un coup de coude dans le visage d'un sérial blagueur à Milan après qu'il a essayé de la toucher" (ce qui n'est pas beaucoup mieux). Le Daily Mail a qualifié l'agresseur de "comique internet", et d'après le Mirror, Gigi Hadid a pété un plomb quand l'inconnu excité l'a assailli. Beaucoup ont qualifié sa réaction d'agressive mais attraper une femme de dos en la tirant vers soi, c'est normal?

Après l'incident Gigi Hadid s'est exprimée sur les réseaux sociaux pour parler de la polémique qui, ironiquement, s'attaquait plutôt à elle qu'au connard qui a essayé de l'attraper, après qu'une journaliste du Huffington Post ait repéré la une.

"Suggestion de titre alternatif "Bien joué, elle réagit de manière parfaitement approprié quand un mec bizarre s'en prend à elle."

Publicité

Publicité

"Merci Rachel. Au journaliste inconnu qui a écrit ça : Fan ? Les véritables qui étaient là peuvent vous dire ce qu'il s'est passé. Je suis un être humain.

Et j'ai complètement le droit de me défendre. Comment cet imbécile peut-il croire qu'il peut essayer de m'attraper sans réaction ?"

L'homme a été identifié comme Vitalii Sediuk, qui s'est rendu célèbre en agressant des célébrités sur les tapis rouges. En 2012, il a embrassé Will Smith sur la bouche. Il a rampé sous la jupe d'America Ferrera au festival de Cannes en 2014. L'année suivante, il a même piégé Miranda Kerr et lui a volé un baiser.

Réduire ces agissements à des blagues est typique d'une culture qui ne fait pas assez attention aux frontières de chacun, en particulier lorsqu'on parle du corps des femmes. Le contact physique non-consenti, c'est pas drôle, c'est une agression.

Dans une interview avec le Hollywood Reporter, Vitalii Sediuk a déclaré que ses actions étaient une forme de protestation, contre le monde de la mode et son univers de tabloïds.

C'est ça.

À lire ->Kesha retire sa plainte pour agression sexuelle contre Dr. Luke

Par Olivia Cassano, publié le 23/09/2016

Copié

Pour vous :