Ce système de filtre futuriste utilise les plantes pour purifier l’eau

Une invention aussi pratique qu’esthétique.

Pour son projet de fin d’année au Royal College of Art de Londres, le designer Pratik Gosh a créé Drop by Drop ("goutte après goutte"), un système de filtrage basé sur les végétaux qui permet de purifier l’eau usée tout en faisant pousser des plantes.

drop-by-drop-1

Publicité

Décrit comme "une version miniature de l’Amazone", cet appareil au design raffiné reproduit les conditions d’un écosystème où les plantes respirent : de la chaleur, du vent, de la lumière et de l’humidité.

Sous un dôme de verre, une ampoule chauffe les plantes, ce qui provoque la photosynthèse, alors que l’eau usée (des toilettes, de la cuisine, et de la machine à laver) circule dans l’appareil à travers des tuyaux. Le procédé de purification a lieu quand les plantes libèrent de la vapeur d’eau qui peut ensuite être condensée et distillée. Il suffit ensuite d’ajouter un peu de sel pour qu’elle soit potable.  Pour en savoir plus sur ce projet, jetez un coup d’œil à la vidéo ci-dessous :

Publicité

Pour le moment, l’appareil à besoin de 12 heures pour filtrer l’équivalent d’un verre d’eau. Mais le procédé peut être accéléré en augmentant l’échelle de l’appareil qui pourrait, par exemple, être installé sur un toit d’immeuble. Pratik Gosh estime que son invention peut filtrer jusqu’à 160 litres d’eau en étant exposée à douze heures de soleil.

drop-by-drop-2

drop-by-drop-4

Publicité

drop-by-drop-3

drop-by-drop-5

Dans une interview avec le magazine Dezeen, Pratik Gosh explique :

Publicité

"L’idée est de changer la manière dont on se procure de l’eau et dont on la consomme à une plus grande échelle. Pour ce faire, un changement est nécessaire et quel meilleur endroit pour commencer qu’à la maison ?"

Il décrit son travail comme un mélange entre l’art et la technologie, ce qui explique pourquoi son invention a une esthétique aussi soignée. "C’est plus qu’un système de filtrage, c’est un nouveau mode de vie dans lequel un appareil est une entité vivante qui respire, installée dans le salon juste à côté de notre fauteuil préféré", dit-il.

Toujours à l’état de prototype, l’appareil a été présenté au cours du RCA Show 2017, l’événement annuel organisé par le Royal College of Art, où il a eu beaucoup de succès. Pratik Gosh n’a pas encore dévoilé ses plans pour le futur de Drop By Drop, qu’on espère pouvoir un jour avoir chez nous.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

Par Amanda Adame, publié le 17/07/2017

Pour vous :