featuredImage

En images : la surveillance et le Big Data vu par des artistes

Depuis l'affaire Snowden, la question de la surveillance de notre vie privée hante nos pensées. L'anonymat numérique est devenu un vrai enjeu pour des new-comers tel que Newmanity, un réseau social qui respecte la confidentialité de vos données. Pour les artistes c'est également un terrain de jeu idéal. On vous a sélectionné quelques unes des meilleures création, pour mieux dire bye bye au Big Data, sans céder à la paranoïa. 

Le Loft Story à ciel ouvert de Jakub Geltner

Geltner_15

Une armée de mouettes est posée sur un rocher au beau milieu de l'océan. Et puis à y regarder de plus près, on s'est trompé : les mouettes sont en fait des caméras de surveillance. Plus loin, au cœur de la ville, on retrouve une installation similaire avec des antennes paraboliques.

Nest03_Ostrava_CzechRepublic-1020895

Ce rassemblement d'appareils connectés a quelque chose d'organique et d'inquiétant, ils nous observent sans être vus... Depuis 5 ans, Jakub Geltner se joue de Big Brother en le dénonçant avec des installations dans toute l'Europe.

Deeplab : les cyber-hackeuses féministes

Deep Lab (2-Minute Preview) from STUDIO for Creative Inquiry on Vimeo.

Elles sont auteures, webmasters, artistes, hackers et elles sont prêtes à en découdre avec les méga-données. Ce collectif de cyber-activistes féministes s'est rassemblé en Pennsylvanie l'année dernière pour une semaine entière autour de la question de la surveillance des masses. Au programme : une série de conférences, un film documentaire, un livre... Bref, de quoi plonger dans les profondeurs de notre culture digitale et en faire sa critique.

Les toiles de William Betts faites à partir d’images de surveillance

UntitledSwimmingPool_48x72

Direction la peinture cette fois-ci. William Betts utilise comme point de départ les caméras de surveillance dont il dépixelise des séries d'images. Puis à l'aide d'une machine, ces pixels deviennent des points de peinture. Le résultat ? Des compositions troublantes qui nous mettent en position d'observateurs indiscrets.

tanya-2a

La photographe voyeuriste Shikuza Yokomizo

234shizuka-yokomizo-stranger1

« Cher Étranger, […] J'aimerais prendre une photo de toi dans ta chambre qui donne sur la rue en fin de journée. […] Je vais prendre ta photo, puis partir.... Nous resterons des étrangers l'un à l'autre... […] J'espère vraiment te voir à la fenêtre. » Telle est la mystérieuse lettre anonyme que vous auriez pu recevoir dans votre boîte aux lettres si vous habitiez Londres. N'appelez pas la police tout de suite, il ne s'agit pas de l'oeuvre d'un pervers, mais de l'artiste Shikuza Yokomizo.

tumblr_ninh7sK5MZ1u0smajo6_1280

La photographe japonaise propose en effet à des inconnus de se poster à leur fenêtre pendant 10 minutes et de se faire prendre en photo à l'aide d'un gros téléobjectif qu'elle aura placé en face de l'immeuble. Au-delà du simple fait de montrer la vie privée des gens, Shikuza crée un point de rencontre inhabituel entre elle et de parfaits étrangers. L'opération ne vous tenterait-elle pas avec votre voisin d'en face ?

2

Quand l’espionnage gazouille

Conversnitch from Kyle McDonald on Vimeo.

À New-York, Kyle McDonald et Brian House installent des enregistreurs connectés au Wifi dans divers endroits de la ville. De la bibliothèque, au Macdo, en passant par votre bureau et même votre chambre, vos conversations pourraient être conservées, puis retranscrites sur le compte Twitter de @Conversnitch. Le duo repoussent les limites du malaise, avec la complicité des réseaux sociaux. De quoi vous faire réfléchir à deux fois avant de parler.

Maintenant, si vous voulez garder votre privée au moins dans votre boîte mail, vous pouvez vous rendre sur Newmanity ou regarder la vidéo ci-dessous. C'est déjà un début, pour vous et la planète.

Par Newmanity, publié le 10/07/2015

Copié