Sur Twitter, #PoseTonCRS impose l'humour face aux violences policières

À la suite du coup de pied adressé par un CRS à une jeune femme jeudi 14 avril à Paris, Twitter nous réserve une pluie de détournements dont il a le secret.

Ce vendredi 15 avril, Twitter fourmille de détournements de ce CRS un peu trop prompt à décocher des coups de pied (© @LeVraiTad/Twitter)

Ce vendredi 15 avril, Twitter fourmille de détournements de ce CRS un peu trop prompt à décocher des coups de pied. (© @LeVraiTad/Twitter)

Jeudi 14 avril, nouvelle manifestation contre la Loi El Khomri. Des étudiants et lycéens s'étaient donné rendez-vous dans le 19e arrondissement de Paris en vue de marcher jusqu'à la place de la Bastille. Alors que les jeunes, comme souvent, se retrouvent en première ligne de ce mouvement de protestation, l'ambiance se fait alors tendue entre les CRS et les manifestants.

Publicité

Les caméras de BFM TV filmaient le face-à-face d'une jeune femme haranguant le cordon policier quand soudain un CRS lui décoche un coup de pied si puissant qu'elle se retrouve à terre. Loin de se démonter, elle se relève et hurle sa colère à la face du CRS avant qu'un autre manifestant ne la ceinture et l'écarte de la menace d'un nouveau coup.

"À aucun moment elle ne représentait un danger pour les CRS"

Captée en vidéo par BFM TV, la scène a surtout été immortalisée par le photographe Jan Schmidt-Whitley, qui témoigne auprès de BuzzFeed"Elle était attablée à un café quand elle a été touchée par un lacrymo. [...] À aucun moment elle ne représentait un danger pour les CRS."

Publicité

La jeune femme se prénomme Tamara, a 24 ans et étudie au conservatoire de musique et d'art dramatique du 19e arrondissement. Pour le site, elle explique : "Ils ont lancé leurs lacrymogènes sans réfléchir sur les personnes en terrasse [...] Alors j’ai 'gueulé' sur eux en disant aux CRS qu’ils s’en prenaient à n’importe qui, sans réfléchir. Là, je me me suis pris un coup violent et non justifié, je suis encore choquée", dit-elle, ajoutant vouloir porter plainte :

"Ce n’est pas la première fois qu’on voit des vidéos où ils frappent des gosses qui manifestent, mais qui ne sont pas tous des casseurs, comme ils disent. Une plainte de plus pourra faire avancer les choses."

#PoseTonCRS, pour moquer les violences policières

On ne sait pas si cette initiative fera avancer les choses, mais de facétieux twittos ont décidé de s'emparer de cette image captée pile au bon moment pour la détourner... et c'est très drôle. Entrez sur le hashtag #PoseTonCRS pour un florilège de situations plus ou moins débiles mettant en scène l'agent de police tendu en plein effort. Enfin un mème qui dénonce les violences policières ! Sélection maison :

Publicité

Publicité

Par Théo Chapuis, publié le 15/04/2016

Pour vous :