AccueilÉDITO

Suppression du 49.3, service civique obligatoire : les principaux points du programme de Manuel Valls

Publié le

par Cyrielle Bedu

Ce n'est un secret pour personne : l'ancien Premier ministre Manuel Valls est candidat à l'élection présidentielle d'avril et mai prochains. Mais avant, il devra passer par la case primaire de la gauche, en tentant de faire oublier le bilan impopulaire de ses années au gouvernement. Retour sur les points les plus importants de son projet présidentiel.

© Olaf Kosinski/Wikipédia

Début janvier, Manuel Valls présentait son "projet pour la France". Un programme dont l'introduction commence par ces mots : "Je suis candidat à la présidence de la République car j'ai l'expérience." Et quelle expérience : maire d'Evry et député de l'Essonne pendant près de onze ans, ministre de l'Intérieur puis Premier ministre sous la présidence de François Hollande... De l'expérience donc à des postes à haute responsabilité, mais aussi des années d'impopularité dans son propre camp, des couacs gouvernementaux et des coups de 49.3 à tire-larigot... Autant de choses qui l'ont définitivement ancré dans l'aile droite du Parti socialiste (PS).

Bref, un sacré bagage à assumer devant les Français à l'occasion de la primaire de la gauche. Car même si l'ancien Premier ministre est en tête des sondages du premier tour de la primaire, tout reste à (re)faire. Pour cela, il compte sur son programme présidentiel.

Suppression du 49.3

Oui. Vous avez bien lu. Cette mesure d’exception, qui permet au Conseil des ministres d’adopter seul une loi sans passer par le Parlement, a été utilisée six fois par Manuel Valls quand il était Premier ministre. Pour faire passer la loi Travail, dite loi "El Khomri", mais aussi la loi Macron (loi pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques). Aujourd'hui, le candidat affirme vouloir supprimer "purement et simplement" cette mesure pour créer une "renaissance démocratique". Et pour se justifier face aux nombreuses réactions qu'a suscitées sa proposition de supprimer le 49.3, Manuel Valls a déclaré qu'il l'avait uniquement employé lorsqu'il était Premier ministre parce que cela lui avait été imposé par les socialistes frondeurs.

Créer un revenu décent

Répondant au revenu universel proposé par Benoît Hamon, Manuel Valls voudrait créer un revenu qualifié de décent, qui serait attribué selon leurs ressources aux personnes majeures résidant en France, y compris les 18-25 ans. Cette allocation serait une fusion de minimas sociaux et son montant serait compris entre 800 et 850 euros par mois.

"Il ne s'agit pas de donner à tout le monde 800 euros. Il s'agit de fusionner les dix minimas sociaux qui existent aujourd'hui, puisqu'il faut davantage simplifier", a ainsi déclaré Manuel Valls.

Un service civique obligatoire

Manuel Valls souhaite la création d'un service civique obligatoire de six mois pour tous les jeunes, femmes comme hommes. "Il s’agit de transmettre aux générations futures les valeurs et principes de notre modèle républicain", explique le candidat, dans son programme.

Religion : un pacte laïc

Face à ce qu'il considère être "la montée des communautarismes, des revendications intégristes, des actes antisémites, antimusulmans et antichrétiens", Manuel Valls propose la création d'une charte de la laïcité adossée à la Constitution.

Répondre à l'urgence climatique

Pour trouver des solutions au réchauffement climatique, si il est élu, Manuel Valls propose l'organisation, dès l'automne 2017, d'une grande conférence environnementale pour fixer une feuille de route. Le candidat propose également la réunion des ministères de l'Écologie, de l'Industrie et de l'Énergie dans un ministère unique, ou un financement public aux technologies bas carbone et à l'économie circulaire.

À voir aussi sur konbini :