AccueilÉDITO

La Suisse approuve la sortie progressive du nucléaire par référendum

Publié le

par Jeanne Pouget

(La centrale nucléaire de Gösgen située au nord de la Suisse a été mise en service en 1979 ©Wikimedia)

Dimanche 21 mai, 58,2 % des électeurs suisses ont dit oui à l’abandon progressif du nucléaire au profit des énergies renouvelables.

La centrale nucléaire de Gösgen située dans le Nord de la Suisse a été mise en service en 1979. (© Wikimédia)

C’est une belle victoire pour les écologistes en Suisse, malgré un taux de participation électorale assez faible (42,3 %) : seuls quatre cantons sur vingt-six se sont prononcés contre la nouvelle loi sur la stratégie énergétique 2050. Celle-ci interdit la construction de nouvelles centrales nucléaires, tout en soutenant les énergies vertes et en s’engageant à réduire dès à présent la consommation énergétique du pays. L’aboutissement d’un long processus né après la catastrophe nucléaire de Fukushima au Japon en 2011.

Concrètement, la consommation énergétique moyenne par personne et par an devra être réduite de 16 % d’ici à 2020 et de 43 % d’ici à 2035 (par rapport à 2000). Les quatre centrales nucléaires du pays (qui abritent cinq réacteurs) devront être arrêtées après environ cinquante ou soixante ans d’exploitation, tant que leur sûreté sera garantie. La loi vise aussi à promouvoir et développer les énergies renouvelables en parallèle comme l’hydraulique, le solaire, la géothermie et la biomasse.

"La Suisse va entrer dans le XXIe siècle énergétique"

"La Suisse va entrer dans le XXIe siècle énergétique, ce sera un signal fort" a déclaré la députée des Verts, Adèle Thorens Goumaz, à la télévision publique nationale RTS, rapporte Libération. Dans des grands cantons comme Zurich et Genève le "oui" a respectivement atteint 60 et 70 %, un symbole fort pour les observateurs. Par ailleurs, tous les partis (à l’exception du parti populiste UDC) ont apporté leur soutien à la nouvelle loi.

En Suisse, le nucléaire produit un tiers de l’électricité du pays (contre près de 80 % en France). La mise en œuvre de la loi de stratégie énergétique est prévue par étapes et devrait être effective d’ici 2050.

À voir aussi sur konbini :