AccueilÉDITO

Comment Facebook vous suggère des amis avec vos données de géolocalisation

Publié le

par Théo Chapuis

Facebook veut à tout prix connecter le monde entier (© Facebook)

Facebook est obligé de se justifier sur ses utilisations des données de géolocalisation après qu'un site américain l'a épinglé pour usage abusif. Malgré de nombreux témoignages, le réseau social dément.

Facebook veut à tout prix connecter le monde entier. (© Facebook)

Imaginez. Vous rencontrez quelqu'un, échangez quelques mots puis vous vous séparez, sans échanger aucun contact. Le lendemain, il y a des chances qu'en vous connectant à Facebook, votre réseau favori vous propose de devenir ami avec cette personne croisée la veille. C'est fou, mais c'est comme ça.

Cette expérience, un père de famille américain l'a réalisée sans le vouloir après s'être rendu à une réunion concernant les adolescents suicidaires. Une journaliste de Fusion.net narre la suite de l'histoire :

"Il m'a raconté que le lendemain, en se connectant à son compte Facebook, un des parents anonymes qui était également présent à la réunion lui a été suggéré dans les 'personnes que vous connaissez peut-être'. Pourtant, à aucun moment les deux parents n'avaient échangé leurs contacts. La seule connexion : se trouver au même endroit, au même moment. L'homme a alors immédiatement regardé ses paramètres et s'est aperçu que Facebook avait constamment accès à sa géolocalisation."

Ça vous rappelle quelque chose ? Nous, oui : Happn, l'appli de rencontre qui vous connecte avec les beaux-belles gosses que vous croisez inopinément.

Jusque-là, on savait que Facebook se servait de votre numéro de téléphone, de vos informations professionnelles et scolaires, ainsi que de vos autres contacts pour vous suggérer de nouveaux copains de réseau social. D'après un porte-parole de la firme de Mark Zuckerberg interrogé par Fusion, "beaucoup d'autres facteurs" entrent en jeu.

S'il reconnaît que la géolocalisation à elle seule ne suffit pas à Facebook pour vous proposer de nouveaux contacts, couplée à d'autres facteurs, celle-ci devient un élément pour vous connecter (parfois de façon inattendue) à d'autres individus.

Une bataille (de plus) perdue pour la vie privée

Certes, notre monde surconnecté nous permet d'en savoir plus sur un quasi-inconnu en trente secondes de stalking qu'en une demi-heure à papoter autour d'un café avec lui (j'exagère à peine). Mais a-t-on vraiment envie de voir notre vie privée étalée de la sorte ? Mashable France prend l'exemple gênant d'individus croisés aux Alcooliques anonymes, ou celui d'une sale rencontre dans un bar... vous avez probablement vos propres exemples regrettables en tête.

Sans doute conscient que surveiller les données de géolocalisation de ses abonnés par défaut ne lui fait pas bonne presse (et ce, que l'app soit enclenchée ou pas), Facebook a contredit sa propre histoire auprès de la même journaliste de Fusion, expliquant qu'il "n'utilise pas [les données de géolocalisation] pour vous proposer de nouveaux amis". Ou plutôt si... mais il ne l'aurait fait que lors d'un test, en 2015, sur ses abonnés, terminé depuis.

Après tout, on sait déjà que Facebook se sert des données de géolocalisation – et si ce n'est pas pour vous proposer de nouveaux amis, c'est pour vous présenter des offres publicitaires mieux adaptées à votre environnement.

Les données Tinder/Grindr récupérées

Pire encore, quelle n'a pas été la (mauvaise) surprise d'utilisateurs de Tinder et Grindr de découvrir dans leurs suggestions Facebook certains profils swipés sur ces apps de rencontre, avec leur nom intégral et non plus seulement leur pseudonyme. Un problème, quand on sait que ces services sont supposées garantir un certain degré de vie privée, et surtout fonctionner sans connexion aucune à Facebook, si vous le désirez.

Le réseau social prouve ainsi deux choses :

  • qu'il a accès aux données d'apps tierces
  • qu'il n'a aucun scrupule à s'en servir

C'est un article de la BBC, daté d'octobre 2015, qui le soulignait. Ainsi Facebook sait avec qui vous entrez en contact dans la "vraie vie", mais aussi avec qui pourriez potentiellement coucher – même si cela n'arrive pas.

Quoi qu'il arrive, si vous tenez à votre vie privée et tenez à garder quelques menus secrets, la meilleure façon est de savoir comment désactiver la géolocalisation. Prenez votre smartphone et allez dans "Réglages", "Facebook", "Réglages", "Position", puis choisissez si vous souhaitez que Facebook ait accès à vos données de géolocalisation... ou pas.

À voir aussi sur konbini :