AccueilÉDITO

Le style des jeunes sud-africains mis à l’honneur dans le travail de Cedric Nzaka

Publié le

par Ginikachi Eloka

Le photographe nous entraîne à la rencontre de la jeunesse hype dans les rues de Johannesbourg.

Avant 2010, il n’existait que très peu de documentation sur le street-style africain. Une recherche rapide sur Google donnait souvent pour résultat une vague sélection de tenues de cocktail, ou de vêtements en wax, imprimés de motifs du très populaire style Ankara. Mais il n’y avait rien qui représentait fidèlement ce que porte la jeunesse africaine au quotidien.

Désormais, grâce à des personnes comme Funeka Ngwevela, qui a lancé son blog de mode The Quirky Stylista en 2010, ou Allen A. Coleman, qui a lancé son Tumblr Fresh Wall Street en 2011, on voit peu à peu apparaître des photos qui célèbrent le style des jeunes Africains.

Cedric Nzaka fait partie des artistes qui se sont engagés à mettre en lumière la street-culture du continent, ce photographe d’origine kenyane a lui commencé son blog Everyday People Stories en 2013.

Alors que Johannesbourg émerge comme l’une des villes les plus hype d’Afrique à la fois en ce qui concerne l’art, la musique et la mode, Cedric Nzaka écume depuis quatre ans la métropole sud-africaine, son appareil à la main. Initialement, son but était de documenter le visage de la mode de la jeunesse de Johannesbourg. Mais progressivement, Everyday People Stories a évolué pour devenir une véritable plateforme qui permet aux jeunes créatifs de partager leur talent via des éditos de mode, de la poésie et des nouvelles.

Cedric Nzaka considère cette documentation comme un moyen puissant de véhiculer des messages de société dans le monde. Il se décrit lui-même comme un humanitaire, un photographe passionné de société et de paysages, avec un intérêt particulier pour la mode et les portraits.

Dans une interview qu’il a accordée à Dynamic Africa, il a déclaré :

"La photo de rue est un art… Les photographes reflètent des images de la société, des scènes spontanées, qui représentent souvent des modèles qui ignorent qu’ils sont photographiés."

Vous pouvez suivre son projet Everyday People Stories sur Instagram.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :