AccueilÉDITO

Studio Hagel : le compte Instagram qui repense la sneakers sous toutes ses coutures

Publié le

par Manon Baeza

Le compte Instagram Studio Hagel saura ravir les amoureux des sneakers. Nous avons interviewé son créateur, Matthieu Hagelaars, qui nous a raconté son amour des baskets et du design.
 
 
En 2015, Matthieu Hagelaars a créé le Studio Hagel, un studio spécialisé dans la conception et le design footwear à Amsterdam. Originaire du sud des Pays-Bas, Matthieu a grandi près d’une industrie de cuir. Une enfance qui semble avoir influencé son environnement professionnel, puisque le créateur a depuis toujours travaillé dans le domaine du footwear, ce qui inclut le travail des formes et des matières. Depuis dix ans déjà, le créateur est installé à Amsterdam et depuis quelques années maintenant il s’intéresse plus spécifiquement à l’univers du design. En effet, la conception d’un produit l’a toujours intéressé. C’est pourquoi, travailler de façon plus approfondie le design de ses créations est devenu une étape primordiale dans ses recherches.

L’innovation est son maître mot 

En 2016, Matthieu se rend compte que réinventer des modèles déjà existants peut être la clé du design d’aujourd’hui. La dernière tendance des sacs Frakta Ikea, repensés sous plusieurs formes, lui a largement donné raison. C’est pourquoi, un an après la création de Studio Hagel, il lance le projet "Makersmonday", qui vise à remodeler, redécouper et recréer des modèles de sneakers déjà existants. C’est sa façon à lui de réellement faire travailler son imagination et d’être constamment dans l’innovation, ajoute-t-il. Au départ, il consacrait tous ses lundis à ce projet, d’où le nom. Mais très vite, son projet a pris de l’ampleur et aujourd’hui il passe beaucoup plus de temps à travailler ses créations.

Le jeune designer n’est pas sponsorisé par les marques, il est donc totalement libre de faire ce qu’il désire. Il est à même de choisir le modèle qu’il souhaite exploiter, le principal étant d’avoir un résultat cool, nous explique-t-il. Il peut aussi bien utiliser des baskets neuves que des baskets déjà portées et old school pour ses créations. Le tout c’est d’avoir un élément intéressant, il faut que la basket ait un petit plus qui lui tape dans l’œil et qui l’inspire, ajoute-t-il. Un travail en constant renouvellement.

Un processus de création qui se joue au feeling 

Généralement, il commence son travail sans aucun plan en tête, et trouve l’idée d’un concept en quelques heures. Une fois qu’il a l’idée, il lui faut deux à trois jours pour finaliser les sneakers. Dans son travail, ce qu’il recherche avant tout c’est l’expérimentation du modèle de départ, et pour cela il va essayer de pousser ses propres limites afin de pouvoir s’améliorer et être constamment dans l’innovation.

"On n’a jamais assez de sneakers, et encore moins lorsqu’on les expérimente."

Matthieu n’a reçu aucune plainte des marques dont il s’est servi pour réaliser ses prototypes. Son approche se fait certes sur des modèles existants mais il les repense de façon totalement différente. Ils lui servent juste de base. C’est grâce à cette façon de travailler et d’exploiter la basket qu’il arrive à faire quelque chose qui l’intéresse. En créant un résultat inattendu et surtout unique. Il ajoute qu’il partage ses produits avec tous via les réseaux sociaux. De ce fait, il partage aussi sa créativité, son concept et ses idées au monde entier, ce qui fait de lui une nouvelle source d’inspiration pour les autres. Et pourquoi, ce ne serait pas les marques de footwear elles-mêmes qui pourraient s’inspirer de ses créations ? C’est finalement un bel hommage qu’il rend aux sneakers et particulièrement aux modèles qu’il utilise.

On peut dire que c’est un challenge relevé haut la main. Aujourd’hui Matthieu vit de son travail et par la même occasion de sa passion. Il conçoit des sneakers pour des amis, pour Instagram et pour des marques. Malheureusement ses créations ne sont pas encore à vendre. Malgré tout, les demandes affluent par dizaines et il n’est pas fermé à l’idée de vendre ses créations. Il nous prévient de bien rester à l’affût de son compte Instagram, car il se pourrait qu’il annonce très prochainement la mise en vente de ses modèles. Alors, pour ceux qui recherchent des sneakers uniques, c’est par ici que ça se passe.

 

À lire -> Claquettes-chaussettes : on retrace l’origine de la tendance

À voir aussi sur konbini :