(capture YouTube)

Strip-tease : l'émission culte a sa chaîne YouTube officielle

"Strip-tease", l'émission qui met à nu la France profonde et montre des extrêmes de notre société, référence petit à petit tous ses épisodes sur une chaîne YouTube. De quoi s'occuper alors que l'hiver approche. 

À la base, c'était juste une émission belge puis franco-belge, censée vous faire rentrer dans le quotidien d'autres personnes, découvrir leurs vies, leurs coups durs, leurs folies. Surtout leurs folies en fait, c'est d'ailleurs ce qui a fait le succès du show, réalisé entre 1985 et 2012. La réalisation est minimaliste : pas de voix off au ton catastrophiste et insupportable type "Tellement vrai", pas d'effets de montage à la Fast & Furious made in Bollywood. Mais des caméras, des gens face à leur vie, nous face à la leur, sans filtre. Pendant ces longues années passées à filmer les meilleurs cas sociaux de France, l'émission a forcément récolté quelques pépites indémodables, mais aussi pas mal de critiques. On lui reproche notamment de jouer la carte du voyeurisme et de dénigrer systématiquement "les pauvres gens". C'est pas tout à fait faux, mais c'est pas tout à fait vrai non plus : ce que donne à voir "Strip-tease", c'est la France profonde, parfois touchante. Ses galères et ses petits bijoux. Et tant mieux si ça fait rire les gens.

"Comment ça marche ? Paranormalement !"

À la rédac', notre préféré est de loin La Soucoupe et le Perroquet, dans lequel on suit Jean-Claude, un agriculteur d'une cinquantaine d'années qui, le plus sérieusement du monde, décrit devant la caméra comment sa soucoupe volante en bois va le propulser au fin fond du cosmos. Pendant ce temps, sa mère explique que le triangle des Bermudes se situe dans le champ d'à côté, et qu'il faudra donc faire très attention pendant le décollage : "S'il se cogne dans l'arbre, ça risquerait de me faire tuer !" On n'a même pas envie de se foutre de sa gueule tellement elle est mimi cette mamie.

Publicité

D'autres épisodes abordent des sujets plus graves, comme Né cassé, qui nous montre les galères d'un jeune de 20 ans, seul face à la vie et aux insuffisances du système d'aides français. La drogue, la prison, une mère alcoolique... Un cercle vicieux bien déprimant qui fait réfléchir à deux fois avant de stigmatiser les "assistés" (coucou la droite).

Et sinon, en vrac, ces morceaux choisis : deux rois de la tchatche bien machos en quête d'amour à Paris ; le mythique king des décibels en direct du grand Nord ; ou encore docteur Lulu et son copain Nono, auxquels on doit cette perle de pragmatisme :

Publicité

"Docteur Lulu | C'est pour prouver qu'on peut prendre des antibiotiques avec du vin rouge. Y'a trop de personnes qui disent qu'ils prennent des antibiotiques avec de l'eau.

Nono | Même au vin blanc, hein...

DL | Depuis que t'en as pris, c'est toujours avec du vin rouge ?

N | Bah oui.

DL | Et t'es mort ?"

Bah voilà. Non seulement il est bien vivant devant la caméra, mais en plus il pétait la forme ! Enfin... faites-vous une idée :

Publicité

Par Théo Mercadier, publié le 28/11/2016

Copié

Pour vous :