AccueilÉDITO

Spotify a proposé un job de rêve à Barack Obama : président mondial des playlists

Publié le

par Louis Josse

Barack Obama a reçu une offre d'emploi pour le moins originale sur Twitter de la part de Daniel Ek, fondateur de Spotify. L'intitulé : "président des playlists", rien que ça. 

Fini le pote un peu lourd qui ruine la soirée avec une playlist douteuse : désormais, Barack Obama veillera au grain. Enfin, s'il accepte le job que vient de lui proposer Spotify, la célèbre plateforme suédoise de streaming musical, par l'intermédiaire de son fondateur, Daniel Ek"J'attends toujours mon poste chez Spotify"avait plaisanté le président lors d'un dîner avec l'ambassadeur suédois aux États-Unis. Il a été pris au mot.

Il faut dire que Barack Obama n'en est pas à son coup d'essai sur Spotify. Début août 2016, il avait révélé sa playlist de l'été, immédiatement validée par la street. De Jay Z à Manu Chao, on avait alors pu découvrir ses éclectiques goûts musicaux.

"Ce soir le président Obama a invité des ambassadeurs qu'il a choisis personnellement à une réception intimiste à la Maison-Blanche. [...] Il nous a confié : 'j'attends toujours mon poste chez Spotify... car je sais que vous avez tous adoré ma playlist.' Je n'en reviens toujours pas", a posté Natalia Brzezinski, la femme de l'ambassadeur suédois.

"Hey @BarackObama, j'ai cru comprendre que vous vouliez jouer un rôle chez Spotify. Avez-vous vu celui-là ?"

Chargement du twitt...

Barack Obama, dont le mandat présidentiel se termine le 20 janvier prochain, n'a donc pas trop à se soucier quant à son statut de futur retraité avec ce job taillé sur mesure. Bien évidemment, chacun est libre de postuler... mais l'offre n'est pas à la portée de tous. Rédigée avec beaucoup d'humour, elle comporte entre autres les quelques points suivants :

  • "Identifier de nouvelles idées de playlist, d'une playlist pour faire un basket avec vos amis au parfait échauffement avant de s'adresser à la nation à propos d'un programme de soins de santé qui porte votre nom [Obamacare, ndlr]."
  • "Avoir au moins huit ans d'expérience dans la gestion d'une nation de premier ordre."
  • "Avoir de bonnes relations avec de nombreux artistes et musiciens. Vous avez déjà eu Kendrick Lamar à votre fête d'anniversaire ? Nous adorerions en parler avec vous !"
  • "Vous êtes quelqu'un avec un bon esprit d'équipe, une éthique de travail impeccable, une attitude amicale et chaleureuse, et un prix Nobel."

Barack Obama, qui s'est dit déterminé à aider le développement de la nouvelle génération, notamment politique, pourrait bien également s'impliquer dans la nouvelle génération musicale. Tout sauf une mauvaise nouvelle.

À voir aussi sur konbini :