AccueilÉDITO

SpaceX veut envoyer sa première capsule vers Mars dès 2018

Publié le

par Ariane Nicolas

La société du milliardaire Elon Musk voit grand avec son "Red Dragon", capsule non habitée qui pourrait décoller vers Mars sous peu. 

Souvenez-vous du temps où aller sur Mars était une lubie d'écrivain ou de cinéaste, et un fantasme lointain de scientifique... Eh bien, ce temps est bien révolu. Le milliardaire Elon Musk, qui investit une partie de sa fortune dans un ambitieux programme spatial privé, assure que la première expédition de son entreprise SpaceX vers la planète Mars aura lieu en 2018.

L'annonce a été faite, mercredi 27 avril, sur le compte Twitter de la société.

"Nous prévoyons d’envoyer [la capsule] Dragon sur Mars dès 2018. Les [sondes spatiales] Red Dragons donneront des informations sur l’architecture globale de Mars, plus de détails à venir."

"Nous avons récemment testé le SuperDraco [du vaisseau] Dragon V2, le système d’atterrissage à propulsion, dans notre complexe McGregor, au Texas. Un élément essentiel pour l’atterrissage sur Mars."

Ce "Red Dragon" est une version améliorée de la capsule Dragon, qui achemine déjà du fret à la Station spatiale internationale (ISS) pour la Nasa. Sur le réseau social, Elon Musk a précisé que l'expédition exclurait a priori la présence d'humains à bord. En cause, la taille de Dragon, trop petite pour un si long voyage, estimé à au moins 7 mois.

"[La capsule] Dragon V2 est conçue pour être capable d’atterrir n’importe où dans le système solaire. La mission Red Dragon vers Mars est le premier essai de vol.

Mais elle n’est pas recommandée pour transporter des astronautes au-delà de la Lune. Il ne serait pas confortable pour des voyages plus longs. Le volume interne est à peu près le même que celui d’un véhicule utilitaire de sport."

Pour mener à bien ce projet, Elon Musk peut compter sur le soutien de la Nasa, qui prévoit, elle, d'envoyer les premiers humains sur Mars aux alentours de 2030. Selon Le Monde, la Nasa fournira un soutien technique à SpaceX pour la préparation de ce premier vol vers la Planète rouge. Un vol qui sera rendu possible par la version lourde du lanceur Falcon 9, qui vient d'atterrir avec succès sur un bateau en pleine mer.

À voir aussi sur konbini :