Son paréo n'est pas assez "décent", elle est sortie de l'eau

Level up pour la chasse aux vêtements de plage : un paréo peut vous faire exclure d'une piscine.

Capture d’écran 2016-08-26 à 12.19.01

© Ville de Vence.

Après les femmes verbalisées pour avoir porté le voile sur une plage, voilà qu'à Vence, une commune des Alpes-Maritimes proche de Nice, une femme s'est faite sortir de l'eau parce qu'elle portait un paréo. En début de semaine, la sécurité de la piscine municipale a demandé à une femme de 36 ans de sortir du bassin. Elle portait un maillot de bain deux pièces mais couvrait son ventre d'un paréo parce qu'elle "fait apparemment des complexes à la suite de la mise au monde de trois enfants", rapporte le quotidien local Nice-Matin, qui a publié l'histoire.

Publicité

La nageuse s'est plainte auprès des employés municipaux, qui ont fini par contacter la police. Interrogé, le maire de la ville, Loïc Dombreval, a rappelé que le règlement de la piscine exige que la tenue de bain soit "adéquate et décente" et pour lui, le paréo "n'est pas un vêtement de bain traditionnel". Seul hic, le règlement intérieur de la piscine explique bien que "les shorts, boxer-shorts, bermudas, pantalons coupés, caleçons et sous-vêtements sont strictement interdits", mais le paréo n'est pas mentionné.

"Si le règlement en question présente des failles, nous y répondrons", a tenu à déclarer le maire de Vence avant d'ajouter : "Nous sommes attachés au vivre ensemble et à un règlement intérieur respecté par tous, surtout dans le contexte difficile que nous connaissons."

Par Salomé Vincendon, publié le 26/08/2016

Copié

Pour vous :