AccueilÉDITO

L'avion écolo Solar Impulse rallie New York à Séville en 71 heures

Publié le

par Thibault Prévost

L'avion à énergie solaire Solar Impulse, piloté par le Suisse Bertrand Piccard, a traversé l'Atlantique pour la première fois et est arrivé à Séville le 23 juin. Tout un symbole.

L'équipe du Solar Impulse 2, à l'arrivée de l'avion en Espagne, le 23 juin. (© Solar Impulse/Twitter)

À grands bonds, Solar Impulse se rapproche doucement du but qu'il s'est fixé : devenir le premier avion sans carburant à effectuer le tour du monde. Mais cette étape-là a quelque chose de symbolique pour tout fana d'aviation. Presque quatre-vingt-dix ans après Charles Lindbergh et son avion Spirit of Saint Louis, l'avion aux ailes d'albatros parsemées de panneaux solaires a bouclé son premier vol transatlantique, en ralliant New York à Séville en 71 heures. Une performance aussi technique que symbolique, qui rapproche l'équipe de la fin de son tour du monde.

L'avion, qui ne pèse qu'une tonne et demie mais est aussi large qu'un Boeing 747, est alimenté par 17 000 panneaux solaires. L'énergie étant stockée dans une batterie lithium-ion, il peut théoriquement voler en permanence sans la moindre goutte de carburant.

Pour le moment, cependant, le record du plus long vol habité a été réalisé au début du périple, avec un voyage de 117 heures, soit environ cinq jours consécutifs, du Japon à Hawaï. Ironiquement, l'avion solaire détient également le plus de records du monde de vol... nocturne.

Parti d'Abu Dhabi le 9 mars 2015, Solar Impulse 2 est piloté à tour de rôle par le Suisse Bertrand Piccard et son compatriote André Borschberg. Le tandem a déjà effectué la majeure partie du trajet prévu en suivant l'Équateur. Après des étapes en Asie du Sud-Est puis au Japon, l'avion avait dû effectuer un arrêt aux stands de neuf mois imprévu, à Hawaï, pour réparer ses batteries. Il a ensuite traversé, tranquillement, les États-Unis, et désormais l'Atlantique, pour ce qui fut son deuxième voyage le plus long. Reste désormais à André Borschberg à traverser la Méditerranée, avec une escale prévue au Caire, avant de boucler la boucle.

À voir aussi sur konbini :