AccueilÉDITO

Snapchat : la mise à jour qui vous fait vomir des arcs-en-ciel (mais pas que)

Publié le

par Rachid Majdoub

Snapchat vous propose de faire sortir un arc-en-ciel de votre bouche, et lance une autre mise à jour : faire payer les Américains pour plus de replays.

Snapchat continue de se renouveler sur iOS et Android. L'application créée en 2011 propose dès aujourd'hui une nouvelle option. Baptisée "Lenses", elle vous permet de superposer des effets assez spéciaux sur vos selfies, à l'aide de filtres originaux.

Pour utiliser cette nouvelle fonctionnalité, c'est simple :

  • Installer la nouvelle mise à jour;
  • Activer la caméra frontale;
  • Placer son visage face à l'objectif;
  • (Les deux étapes précédentes peuvent être réunies en un seul et simple mot : "selfie");
  • Appuyer sur l'écran en maintenant la pression exercée sur le visage;
  • Suivre les instructions.

Différents effets vous sont alors proposés, dont un superbe arc-en-ciel, des yeux globuleux flippants ou encore des cœurs pour charmer vos contacts. On a fait le test.

Payer pour plus de replays

En plus de cette nouvelle fonctionnalité, Snapchat propose aux usagers américains de payer pour revoir les messages reçus, à hauteur de 0,99 dollars pour trois rediffusions. Une offre contradictoire aux principes d'immédiateté et d'éphémérité des contenus hébergés par l'application. Une situation "parfois frustrante" pour ceux "qui reçoivent beaucoup de snaps chaque jour méritant une rediffusion", se justifie la startup dans un post publié sur son blog officiel.

Snapchat proposait déjà de revisionner gratuitement, une fois par jour, un seul message. Cette fois-ci, il faudra payer pour avoir droit à autant de rediffusions que souhaitées. Une nouvelle formule pour le moment applicable outre-Atlantique mais qui ne devrait pas tarder à arriver en France.

Rappelons enfin que l'application poursuit sur sa lancée pour acquérir davantage d'argent, après avoir testé en 2014 l'intégration d'annonces publicitaires. De quoi accroître un peu plus sa valorisation qui culmine pour le moment à 15 milliards de dollars, pour une centaine de millions d'utilisateurs par jour selon les dires de son directeur Evan Spiegel en mai dernier. Une introduction en bourse est également envisagée.

À voir aussi sur konbini :