Woops ! (Crédit image : Techcrunch)

Des hackers bienveillants piratent 4,6 millions de comptes Snapchat

Snapchat a été piraté, victime d'une fuite des données personnelles de 4,6 millions de comptes. Les hackers voulaient avertir sur les failles de sécurité de l'application.

Woops ! (Crédit image : Techcrunch)

Première crise pour Snapchat. Alors que l'application de partage de photos surfait sur son succès, rivalisant presque avec le nombre de partage de photos de l'indétrônable Facebook, les données de 4,6 millions de comptes ont été dérobées avant de se retrouver brièvement en accès libre sur Internet. Un site permettrait même de savoir si son compte fait partie des données qui ont fuité.

Publicité

Selon la BBC, ces données en fuite concernaient les noms d'utilisateurs des abonnés ainsi que leurs numéros de téléphone, mais pas intégralement puisque les deux derniers numéros de ceux-ci étaient floutés.

Un jour plus tôt, une entreprise australienne de sécurité en ligne nommée Gibson Security avertissait Snapchat sur quelques points de vulnérabilité dans son système de sécurité. Évidemment suspectée une fois la fuite découverte, la firme, fataliste, a expliqué par Twitter que c'était tout sauf une surprise : 

Nous ne sommes absolument pas responsables de SnapchatDB mais ce n'était qu'une question de temps avant qu'une chose pareille ne se produise.

Publicité

Hacker pour avertir

Mais quel était le mobile exact de ces hackers responsables de la fuite et de la mise en ligne de tant de données ? L'argent ? La gloire ? La beauté du sport ? Même pas.

Dans un communiqué envoyé au site Techcrunch, les pirates s'expliquent : ils n'ont agi de la sorte que pour sensibiliser les utilisateurs à la fragilité des systèmes de sécurité de Snapchat. Comme un avertissement, en somme :

Publicité

Notre objectif principal est de sensibiliser le public sur la façon dont de nombreuses entreprises sur Internet disposent des données de l'utilisateur de manière téméraire. C'est un objectif secondaire pour eux, et cela ne devrait pas être le cas. Vous ne voulez pas manger dans un restaurant qui dépense des millions dans la décoration, mais presque rien dans l'hygiène.

Snapchat a été lancé en septembre 2011. Fruit d'un travail d'étude de deux étudiants de l'université de Stanford (près de San Francisco), l'application a connu un succès tel qu'un an après sa mise en ligne, Facebook proposait près d'un milliard de dollars à ses créateurs pour la racheter. Evan Spiegel et Bobby Murphy, les papas du réseau de partage de photos, ont refusé... deux fois. En effet, Facebook a tenté une seconde proposition de l'ordre de trois milliards de dollars en novembre 2013. Et de 4 milliards de dollars de la part de Google.

On estime qu'environ 200 millions de photos - notamment de nombreux selfies, Snapchat s'adressant plus particulièrement à un public jeune au regard de la discrétion entourant les contenus partagés - sont envoyés chaque jour. Cette fuite de données considérable changera-t-elle durablement l'image (et l'avenir) de l'application ?

Publicité

Aux dernières nouvelles, le CEO de Snapchat a annoncé sur son compte Twitter que l'entreprise travaillait "avec les forces de l'ordre".

Par Théo Chapuis, publié le 02/01/2014

Copié

Pour vous :