AccueilÉDITO

Fendi présente son "Skype look", le style idéal pour les free-lances

Publié le

par Manon Baeza

© Jacopo Raule/Getty Images

La marque italienne Fendi mêle modernité et vintage dans sa nouvelle ligne présentée lors de la Fashion Week de Milan.

Nombre d’entre nous sont passés par l’épreuve des entretiens Skype et beaucoup ont certainement été tentés de rester bas de pyjama… Parce qu’on le sait tous, c’est tellement plus confortable et puis c’est quasiment invisible, alors à quoi bon s’embêter ? C’est ce que s’est dit Silvia Venturini, la directrice artistique de Fendi, en créant une collection qu’elle définit dans les colonnes du New York Times comme un "Skype look", en référence à l’appli de vidéoconférence.

Aujourd’hui, de nombreux professionnels exercent leur métier en free-lance : il leur suffit d’avoir un ordinateur et 10 doigts fonctionnels, prêts à taper sur un clavier à tout moment et à vitesse grand V. De plus, avec des applications de messagerie telles que Skype ou Slack, d’être disponible et réactif à tout moment, pour travailler en toute autonomie. Alors, pourquoi la mode ne s’adapterait-elle pas à aux avancées du monde du travail ?

"Le Skype look" serait-il la tendance de l’année prochaine ?

Alors qu’il n’y a pas si longtemps, il était difficile de se soustraire à la contrainte du costume ou du tailleur au bureau, aujourd’hui le confort semble primer sur l’allure et l’on remarque des sneakers aux pieds de beaucoup de travailleurs. De plus en plus de marques de haute couture mêlent aisément le streetwear aux costumes, c’est d’ailleurs l’un des phénomènes les plus récurrents sur les podiums ces dernières années. Fendi l’a bien compris et a interprété cette tendance à sa manière en créant des costumes où les pantalons sont remplacés par des shorts. En effet, la collection homme Fendi printemps-été 2018 résume à elle seule toutes les tendances actuelles en un savoureux mélange entre le placard de notre grand-père et les années 1990, le tout accentué d’une pointe de streetwear et d’ironie.

Shorts et bermudas ont régné sur la Fashion Week printemps-été 2018 de Milan, avec notamment les défilés de Lucien Pellat, Christian Pellizzari, MSGM et Versace. Silvia Venturini aurait-elle mis les mots sur une nouvelle tendance qui mêlerait costumes et shorts ? Si les filles ont le droit de mettre des minijupes en période estivale, pourquoi les hommes se priveraient-ils d’un tel confort ? Le "Skype look" soit les "costumes-shorts" vont-ils s’imposer chez nos jeunes autoentrepreneurs ? Nous, on y croit et on approuve… Réponse l’année prochaine.

Une publication partagée par Fendi (@fendi) le

À voir aussi sur konbini :