AccueilÉDITO

Skinneepix, l'effrayante appli de selfies qui vous maigrit artificiellement

Publié le

par Théo Chapuis

(Crédits image : Konbini)

La rédaction a testé Skinneepix, l'application de selfies qui maigrit ceux qui se prennent en photo. Une éloge de l'obsession du corps à l'heure du narcissisme 2.0.

(Crédits image : Konbini)

En terme de narcissisme, y'a-t-il un avant et un après le selfie ? Peut-être bien. Comme celui des oscars nous l'a démontré, rien de tel qu'une photo de soi pour entretenir sa communauté. Et avec l'exposition médiatique que les réseaux sociaux offrent à chacun d'entre nous, c'est certain, cette tendance photographique n'est pas prête de disparaître.

La bêtise de certains développeurs n'a pas de limites. Si vous vous êtes déjà amusé à vous enlaidir avec l'application Fatbooth, qui grossit ses sujets artificiellement (et ça marche plutôt bien), sachez que son exact contraire vient tout juste d'apparaître sur l'iTunes Store.

(Crédits image : Konbini)

L'app Skinneepix promet de vous faire perdre de l'équivalent de 7 kilos, et ce sans un seul régime alimentaire. En un seul clic, la reconnaissance faciale mise au point par les développeurs creuse vos joues et vous rend plus fin, beaucoup plus fin. Voilà ce qu'en dit la description sur la plateforme Apple :

Skinneepix rend vos photos belles et vous aide à vous sentir bien. Ce n'est pas compliqué. Personne n'a besoin de savoir la vérité. C'est notre petit secret.

(Crédits image : Konbini)

Les créateurs de cette application se nomment Susan Green et Robin J Phillips. Ils expliquent qu'ils ont eu l'idée après avoir compris qu'aucun des selfies qu'ils avaient pris en vacance avec leurs amis ne leur convenait vraiment. "Tout le monde a entendu parler de cette application qui grossit les gens. Nous avons juste voulu prendre le contrepied", confie Susan Green au Huffington Post US.

Pourtant, les résultats ne sont pas très convaincants. La rédaction de Konbini s'est prêtée au jeu et a bien dû le constater : cette application tire les traits. Elle ne vous rend pas plus sexy, ni en meilleure forme. Et si ses développeurs parient sur le fait que Skinneepix vous motivera à manger sainement et faire du sport, l'outil qu'ils mettent à disposition aujourd'hui ressemble surtout à une caricature d'appli pour société en cruel manque de sveltesse.

(Crédits image : Konbini)

L'omniprésence médiatique de la retouche photo s'est désormais bien implantée dans la sphère privée. Celà, si l'on considère que nous avons encore une vie privée avec le règne du tout-puissant "share" sur les réseaux sociaux. Il semblerait néanmoins que ces critères de beauté excessifs touchent davantage un public féminin que masculin. Si historiquement, cela a toujours beaucoup été le cas, cette tendance risque de perdurer.

Uniformisation et narcissisme

Voilà quelques mois, Konbini vous parlait de la mode du thigh gap, soit l'obsession de l'écart entre les cuisses, même les pieds joints. Souvenez-vous : il y a même des tutos sur YouTube pour ça, des comptes Twitter dédiés... conduisant carrément la chaîne de magasins américains Target à publier des manipulations Photoshop aux retouches absurdes.

Imaginons la suite des applis de selfies : pourquoi pas un outil de bronzage artificiel ? (On l'appellerait Sunfie, par exemple). Ou bien une autre pour grossir la poitrine ? (Pourquoi pas "Boobsbooth"). A vous de nous dire comment la vague d'hyper-exposition de soi s'appropriera les progrès du numérique. Car si nous sommes tous différents, le paradoxe est là : de la démocratisation du narcissisme naît l'uniformisation.

À voir aussi sur konbini :