AccueilÉDITO

À Singapour, un hôtel se construit son propre écosystème tropical

Publié le

par Ella Kemp

blablabla

On peut désormais séjourner au sein d'un véritable îlot de verdure dans la cité-État.

Dans la mégalopole singapourienne, les gratte-ciel envahissent tout l'espace disponible pour répondre aux besoins de l'industrie touristique, souvent au détriment de l'environnement. L'Oasia Hotel Downtown, ouvert il y a un peu moins d'un an, a donc souhaité aller à l'encontre de cette tendance, en développant son propre écosystème. Situé au cœur de Tanjong Pagar, le quartier d'affaires de la ville, l'établissement propose 314 chambres sur 27 étages.

A post shared by Юрий (@y.smirnnov) on

Pensé par le cabinet d'architectes WOHA, le building est un véritable gratte-ciel tropical : il a été recouvert de 21 espèces de plantes grimpantes pour attirer des écureuils, des lézards et des insectes. Wong Mun Summ, le cofondateur de WOHA a déclaré à Wired : "Nous voulions qu'il y ait autant d'espèces possibles pour récréer un écosystème." L'architecte prédit qu'il ne faudra pas plus de trois ans pour que les plantes grimpantes atteignent leur maturité. Plantées dans 1 793 boîtes, elles recouvriront le revêtement métallique de l'infrastructure d'un rideau de verdure luxuriant. Selon Wong Mun Summ, le rendu final donnera au bâtiment "un air touffu, presque comme un animal."

L'architecte explique que l'arrangement des différentes espèces a été décidé en fonction de leur besoin en luminosité, de leur résistance au vent et de leur vitesse de croissance, afin de maximiser leur adaptabilité.

Wong Mun Summ explique que l'initiative de WOHA amène un peu de verdure dans un quartier qui en manquait cruellement :

"Singapour est une cité-État où l'espace est limité. Alors qu'elle se densifie, il est nécessaire de créer un environnement vivable."

Il y a clairement une demande pour ce nouveau type d’hôtellerie, comme le souligne le comparateur de prix de voyages Kayak, qui a constaté une augmentation de 30 % des recherches d’hôtels eco-friendly à Singapour après avoir ajouté ce filtre sur sa plateforme.

Une étude de la chaîne AccorHotels montre que plus des deux tiers des 7 000 clients interrogés ont déclaré qu'ils étaient prêts à payer plus pour un hôtel dont les pratiques seraient plus respectueuses de l'environnement. De même, 68 % des 10 000 personnes sondées dans le cadre d'une enquête de Booking.com sur le tourisme durable ont affirmé être plus enclines à choisir des hôtels écolos si l'option leur était proposée.

Pendant que certains pays tentent de se mettre au niveau, WOHA travaille déjà sur son prochain projet, qui comportera une plage en intérieur...

A post shared by Mary (@marytryingto) on

A post shared by Chee Wah (@cheewah) on

A post shared by Chee Wah (@cheewah) on

(© WOHA)

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet

À voir aussi sur konbini :