AccueilÉDITO

Un simple sac avec un texte en arabe pour répondre à l'islamophobie

Publié le

par Salomé Vincendon

De l'arabe pour lutter contre l'islamophobie ? Ces deux créateurs l'ont fait.

Le 16 août, Nader Al-Sarras a posté sur son mur Facebook la photo d'un passager des transports en commun à Berlin, portant un sac en toile. Une inscription en arabe y est notée, que le photographe a traduite par : "Ce texte n'a comme seul but que de terrifier ceux qui ont peur de la langue arabe."

Le principe est simple et drôle : lutter contre l'islamophobie en démontrant que des caractères arabes ne véhiculent pas nécessairement des messages dangereux ou intégristes, comme certains pourraient le penser, mais peuvent aussi communiquer des propos banals ou amusants.

Réhabiliter la langue arabe

Ce sac a été créé par le magasin israélien Rock Paper Scissors. Annoncé à 20 shekels (soit 4,7 euros) en mai par le site australien SBS, il est aujourd'hui présenté à 15 dollars (soit 13,3 euros) sur le site de l'enseigne. "Ici, nous avons noté que la langue arabe commençait à disparaitre des panneaux et des lieux publics", ont expliqué les créateurs du sac à SBS. Pour réintroduire la langue arabe dans l'espace public, ils ont donc utilisé leurs talents de designers et se sont lancés dans la confection d'un sac, portant une inscription en arabe à caractère humoristique.

Leur remarque tient au fait que "là où [ils vivent], n'importe qui portant un T-shirt avec des caractères arabes porte un message politique", alors que l'arabe est, avec l'hébreu, l'une des langues officielles du pays.

Les créateurs n'essayent pas de prendre partie pour l'arabe ou de véhiculer un message politique, mais simplement de redorer le blason de leur langue : "C'est notre langage, une partie de nous-mêmes, et nous pensons qu'il devrait faire partie de notre paysage urbain."

À voir aussi sur konbini :