Si vous entendez quelque chose en matant ce gif silencieux, c’est grâce à la synesthésie

À la faveur d’un gif de 2008 exhumé des caveaux des Internets, des milliers d’internautes ont découvert un cas pratique de synesthésie.

Au commencement, il y eut LA robe et son duo de couleurs diaboliques. Puis vinrent, l’année suivante, les tongs bicolores, propulsant à leur tour les Internets dans une guerre d’opinion – dont notre époque a le secret – pour une histoire de couleurs, chaque camp étant persuadé de sa bonne foi et de la bêtise de l’autre.

Publicité

Bien évidemment, la vérité se trouvait quelque part à l’intersection des réalités, et c’est seulement une fois le nuage de poussière retombé que les réseaux sociaux ont découvert l’existence de biais cognitifs dans notre perception des couleurs. Et puisque chaque année semble apporter sa nouvelle énigme sensorielle, 2017 nous offre aujourd’hui le mystère du gif silencieux que certains sont capables d’entendre.

Le 2 décembre, Lisa DeBruine poste sur Twitter un gif plutôt marrant, créé par HappyToast, montrant des poteaux électriques jouant à la corde à sauter avec des lignes à haute tension, avec la légende suivante : "Est-ce que quelqu’un [spécialisé] en perception visuelle saurait pourquoi on peut entendre ce gif ?" Elle l’accompagne d’un sondage, qui demande si les gens entendent "un bruit sourd" (quand le poteau électrique atterrit sur le sol), n’entendent rien du tout ou "ressentent" la vibration produite par l’impact. Et Internet a fait ce qu’il sait faire de mieux : réagir hystériquement en se demandant ce qu’il se passe.

L’empire des sens

Comme avec les précédentes expériences de biais cognitifs, la réponse est plus simple qu’il n’y paraît, dès lors que l’on interroge le monde scientifique. Et, comme l’explique The Verge, la réponse est très simple : on appelle cela la synesthésie. C’est un trouble de la perception des sensations, qui voit le sujet associer deux ou plusieurs sens à un stimulus unique.

Publicité

En clair, certains d’entre nous entendent les couleurs, goûtent les formes géométriques, visualisent les sons… et les combinaisons sont aussi multiples que chatoyantes. Si ce type d’association intense est relativement rare dans la population (entre une personne sur 2 000 et une personne sur 20 est concernée, indique Futura Sciences), elle fait le bonheur des artistes qui y puisent de nouvelles manières de percevoir la réalité. L’exemple le plus remarquable est certainement celui de Rimbaud et ses voyelles multicolores, alors même que le poète n’était pas touché par le trouble lui-même.

Mais outre ces cas exceptionnels, nous sommes tous frappés de synesthésie à longueur de journée, notre cerveau ayant pris l’habitude d’associer des mouvements, des matériaux et des sons. Si une bouteille de verre tombe sur du carrelage, par exemple, notre cerveau sait à quel son s’attendre, et c’est probablement ce qu’il se passe avec ce gif : si vous "entendez" le son de l’impact, c’est que toutes les conditions sont réunies (le mouvement, le tremblement de l’écran) pour que votre cerveau anticipe un son spécifique.

Christopher Fassnidge, un chercheur de l’université de Londres interrogé par The Verge, appelle ce phénomène une "réponse auditive par évocation visuelle". Et selon lui, si la relation entre ouïe et mouvement n’a pas encore été vraiment analysée, elle pourrait concerner jusqu’à 20 % de la population. Soit autant de gens susceptibles de tomber dans l’illusion du gif énigmatique. Si vous voulez tester vos capacités, Reddit a toute une section dédiée à ce type de gif. Alors pitié, cette fois-ci, pas de débat hystérique : tout est parfaitement normal, merci.

Publicité

Par Thibault Prévost, publié le 06/12/2017

Pour vous :