AccueilÉDITO

ShareTheMeal : l’application pour nourrir les réfugiés syriens en un clic

Publié le

par Jeanne Pouget

Les utilisateurs de smartphones peuvent désormais nourrir des enfants syriens réfugiés sur leur mobile grâce à l’application ShareTheMeal, développée par le Programme alimentaire mondial des Nations Unies et lancée hier dans plusieurs pays à travers le monde.

Beaucoup d’entre nous se sentent envahis par un sentiment d’impuissance face à la crise des réfugiés syriens. Comment pouvons-nous agir de façon concrète et à notre petite échelle pour palier ce désastre humanitaire ?

L’équation est simple : il y a 20 fois plus d’utilisateurs de smartphones que d’enfants souffrant de la faim dans le monde, et nourrir un enfant coûte 0,40 euros par jour ! Alors, pourquoi ne pas nous servir de nos téléphones portables pour acheter des repas aux petits enfants syriens en un clic ?

Des réfugiés syriens dans un camp à Suruç.

Via l’application ShareTheMeal (évidemment gratuite), les utilisateurs de smartphones choisissent pour combien de jours ils souhaitent financer le repas d’un enfant réfugié dans les camps : une journée (0,40 euros), une semaine (2,80 euros), un mois (12 euros) ou plus, jusqu’à un an.

Les premiers résultats sont encourageants : environ 120 000 personnes ont déjà participé au projet, ce qui a permis de financer, à l’heure où nous rédigeons cet article, 2 043 00 repas dans le monde. L’objectif actuel est de fournir pendant un an des repas à 20 000 enfants syriens réfugiés dans les camps de Jordanie.

Le don via smartphone, une initiative efficace

Pourquoi l'ONU a-t-elle recours à une application pour lever des fonds? Pour venir en aide aux 4 millions de réfugiés syriens qui se trouvent actuellement dans des camps, il faudrait deux fois plus d’argent que le budget actuel du Programme alimentaire mondial. L’été dernier, le programme a même dû réduire de moitié les rations journalières de centaines de milliers de réfugiés syriens, faute de moyens.

Ainsi, le recours au don et à la solidarité de chacun apparaît comme une solution supplémentaire susceptible de faire bouger les lignes. Et cela fonctionne : le nombre de donateurs a doublé en 24h et 11% de l’objectif fixé a déjà été atteint depuis le lancement de l’application.

Alors, n’attendez plus pour télécharger une application vraiment utile !

À voir aussi sur konbini :