@https://twitter.com/Labradodo/status/931869105111658496?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.leparisien.fr%2Flaparisienne%2Factualites%2Fsociete%2Fune-affiche-pour-le-depistage-du-cancer-du-sein-jugee-sexiste-19-11-2017-7402479.php

Le sexisme d’une affiche pour le dépistage du cancer du sein dénoncé par de nombreux internautes

Depuis quelques jours, une affiche encourageant au dépistage du cancer du sein est fustigée par de nombreux internautes, qui la jugent sexiste.

Depuis le 17 novembre, une affiche diffusée dans les Bouches-du-Rhône pour encourager les femmes au dépistage du cancer du sein fait polémique sur les réseaux sociaux, nous apprend le Huffington Post. C’est une internaute, qui se fait appeler "Non", qui a relayé l’affiche sur Twitter en interpellant le compte du département : "Dites, vous pensez qu’on se fait dépister pour une maladie mortelle ou qu’on tente de chauffer son petit copain ?", demande-t-elle.

Publicité

Pour cause : on y voit une jeune femme aux joues roses, en pleine mammographie, qui s’exclame de façon ingénue "Déjà fini docteur ?", tout en prenant une pose sexy. Son soutien-gorge sur le bras, elle porte une minijupe et des talons hauts roses, et semble apprécier l’examen.

"Une campagne vulgaire et franchement mal à propos"

"On dirait qu’elle prend du plaisir ou qu’elle cherche à donner du désir, y a un petit côté malsain dans le dessin comme dans le 'déjà fini ?'" souligne une internaute en réponse à Non, pour qui il s’agit clairement d'"un message à l’intention des hommes, d’autant que le dépistage très tôt est totalement contre-indiqué. On a mis une jeune femme en position aguicheuse pour le plaisir des hommes".

En effet, la jeunesse de la femme mise en scène sur l’affiche pose un problème de représentation : d’après l’Institut national du cancer, "près de 80 % des cancers du sein touchent des personnes âgées de plus de 50 ans", et les mammographies de dépistage sont généralement proposées à partir de 50 ans. Un médecin généraliste, Christian Lehmann, a profité de la discussion sur Twitter pour "rappeler que la mammographie systématique de dépistage est 'controversée' après 50 ans, et n’a aucune justification avant cet âge".

Publicité

Non dénonce "une campagne vulgaire et franchement mal à propos" qui, en plus de véhiculer et alimenter des stéréotypes de genre, est contre-productive quant au dépistage du cancer du sein. L’internaute déclare ainsi : "Faut pas s’étonner du sous-diagnostic, s’il faut venir en minijupe, talons aiguilles et lever la jambe, plutôt crever d’un lymphome."

Une affiche remontant à plusieurs années

Le message initial de Non a reçu plus de 1 000 retweets et likes. Mais le "succès" a été encore plus flagrant pour le tweet d’une autre internaute, Lilinote, qui a appuyé la dénonciation du sexisme de l’affiche en soulignant la différence de traitement entre femmes et hommes — et a été prise au mot par un autre internaute.

Publicité

Le compte officiel des Bouches-du-Rhône n’a toutefois pas reconnu le sexisme de l’affiche, saluant le message véhiculé tout en expliquant que ce n’était pas le département qui était à la source de l’affiche, mais l’association marseillaise Arcades "à partir d’un dessin initial d’une illustratrice pour SOS Cancer du Sein".

Publicité

L’illustratrice, Mademoiselle Caroline, a quant à elle expliqué sur son blog avoir réalisé l’affiche "il y a des années", et que les "nombreuses réactions" suscitées sur les réseaux sociaux lui avaient "ouvert les yeux". "Dans le but d’être fidèle à la réalité, j’ai corrigé l’affiche afin d’inciter toutes les femmes à aller se faire dépister", continue-t-elle, avant de révéler une nouvelle version. On y découvre une femme plus âgée, aux cheveux gris, habillée d’un pantalon et de chaussures plates, à qui il tarde d’en avoir fini avec cet examen "horriblement" douloureux.

Par Mélissa Perraudeau, publié le 20/11/2017

Pour vous :