Serena Williams et sa tenue : la réponse parfaite de Nike au président de la Fédération française de tennis

Bernard Giudicelli a déclenché un tollé en déclarant vouloir bannir la combinaison noire portée par Serena Williams à Roland-Garros. Le sponsor de cette dernière répond aujourd’hui avec brio.

Ce vendredi 24 août, nous apprenions que Bernard Giudicelli, président de la Fédération française de tennis (FFT), souhaitait mettre en place "certaines limites" pour conserver "la beauté" de son sport, indiquant que la combinaison noire en lycra portée par Serena Williams en juin dernier, lors du tournoi de Roland-Garros, ne serait plus acceptée sur le court. "Je crois qu’on est parfois allé trop loin, commentait-il dans les colonnes de Tennis Magazine. La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. Il faut respecter le jeu et l’endroit. Tout le monde a envie de profiter de cet écrin".

Publicité

Ces déclarations, parfois qualifiées de racistes ou de "mysogynoir", ont entraîné de nombreuses réactions tout au long du week-end. Sur les réseaux sociaux, les messages de soutien à Serena Williams se sont en effet multipliés, affirmant que cette dernière était libre de porter ce que bon lui semblait. L’ancienne star du tennis Billie Jean King, détentrice de 39 titres du Grand Chelem, y est également allée de son commentaire, expliquant qu’il était temps d’arrêter de "vouloir contrôler le corps des femmes" "Le 'respect' dont il est ici question est celui que Serena Williams mérite pour le talent exceptionnel qu’elle apporte à ce sport, a-t-elle tweeté. Critiquer ce qu’elle porte est un vrai manque de respect."

Serena Williams calme le jeu…

De son côté, la championne de 36 ans, revenue à la 26e place mondiale après plus d’un an d’absence, a fait preuve de plus de tolérance. "Je ne sais pas exactement ce que [Bernard Giudicelli] a semblé dire ou n’a pas semblé dire, mais on en a déjà parlé, nous avons une excellente relation", a-t-elle déclaré ce samedi 25 août, lors de la conférence de presse de l’US Open, rappelant au passage que sa combinaison a surtout été pensée dans le but de lutter contre ses problèmes récurrents de circulation sanguine — elle a connu des complications médicales après son accouchement avec la formation de caillots sanguins :

Publicité

"Je pense que les organisateurs des tournois du Grand Chelem ont le droit de faire ce qu’ils veulent, mais je pense aussi que s’ils savent que certaines choses ont une raison médicale, il n’y a aucune raison qu’ils ne soient pas OK."

… Nike attaque

En contraste total avec le calme de Serena Williams, Nike, sponsor de l’athlète à l’origine de la fameuse combinaison noire, a réagi avec beaucoup plus de mordant. Ce samedi 25 août 2018, l’équipementier américain a en effet partagé une photo de la tenniswoman capturée lors des derniers Internationaux de France, et flanquée de ce superbe slogan : "You can take the superhero out of her costume, but you can never take away her superpowers." Soit, en français : "Vous pouvez retirer son costume à un super-héros, mais vous ne pourrez jamais lui retirer ses super-pouvoirs." Un magnifique revers directement adressé au président de la FFT, que ce dernier n’a pour l’instant pas retourné.

Publicité

À lire -> De Paris à Tokyo, portraits des 6 gagnants du concours Nike : On Air

Par Naomi Clément, publié le 27/08/2018

Pour vous :