AccueilÉDITO

Selon l’ONU, nous serons 10 milliards en 2050

Publié le

par Théo Mercadier

L’ONU publie un rapport qui nous éclaire sur les grandes tendances démographiques du XXIe siècle.

Vous n’en pouvez plus d’être collé aux autres dans le bus en heure de pointe ? Eh bien ce n’est pas près de s’arranger. En 2050, nous devrions être 9,8 milliards d’êtres humains sur Terre, contre 7,6 actuellement. Un rapport de l’ONU révèle ainsi que la population mondiale augmente chaque année de 83 millions d’individus. En 2030, elle devrait s’élever à 8,6 milliards de personnes, et à 11,2 milliards en 2 100.

Nous ne serons probablement plus là pour le constater, mais une population mondiale d’une telle ampleur générera nécessairement des tensions en tous genres (crises alimentaires, sanitaires, etc.), d’autant que ce sont souvent les pays les moins développés qui connaissent les taux de fertilité les plus élevés. C’est pourquoi l’ONU rappelle l’importance de ces études démographiques, qui permettent de se faire une idée du futur, d’anticiper les crises et de mener dès aujourd’hui des politiques globales pour répondre aux défis de demain.

2,1 milliards de vieux en 2050

Sans surprise, ces projections démographiques perturbent le classement des pays les plus peuplés. Alors que la Chine caracole actuellement en tête de ce classement (avec 1,4 milliard d’habitants), l’Inde devrait la dépasser à l’horizon 2024, portée par sa forte natalité et sa longue espérance de vie. Les États-Unis devraient par ailleurs perdre leur troisième place pour se faire remplacer par le Nigeria, aujourd’hui septième. Malgré un tassement du nombre de naissances, l’Afrique a la démographie la plus dynamique au monde, avec un taux de 4,7 enfants par femme en moyenne.

Qu’en est-il de l’âge de tout ce petit monde ? L’ONU nous apprend que le poids des personnes âgées va considérablement augmenter, du fait de l’allongement de l’espérance de vie. Entre 2000 et 2015, celle des hommes est passée de 65 à 69 ans, et celle des femmes de 69 à 73 ans. Résultat : alors qu’il y a aujourd’hui 962 millions de personnes de plus de 60 ans, ils seront 2,1 milliards en 2050 et 3,1 milliards en 2 100. Nos systèmes de retraites étant déjà à moitié en faillite, on se demande bien comment ils vont tourner dans 100 ans : après le péril jeune voici le péril vieux.

À voir aussi sur konbini :