AccueilÉDITO

Ségolène Royal veut que Nicolas Hulot maintienne la pression sur le dossier du glyphosate

Publié le

par Cyrielle Bedu

Interviewée sur BFM-TV mardi 7 novembre, l’ancienne ministre de l’Environnement a appelé Nicolas Hulot à rester "extrêmement ferme" sur le dossier du célèbre herbicide, dont le renouvellement de licence sera prochainement soumis au vote de la Commission européenne.

"Il faut être extrêmement ferme sur le glyphosate !", a lancé Ségolène Royal sur le plateau de BFM-TV, le 7 novembre. [Et ce] malgré les pressions de la Commission européenne, des industriels, de certains agriculteurs… "

Alors que le gouvernement français avait annoncé qu’il s’opposerait au renouvellement de la licence du glyphosate pour une durée de dix ans au sein de l’Union européenne, l’actuel ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, déclarait sur RTL le 23 octobre dernier que finalement il n’était pas contre une prolongation de l’autorisation de l’herbicide pour une durée "en dessous de cinq ans".

Le glyphosate est l’herbicide le plus vendu au monde. Produit par l’entreprise américaine Monsanto depuis 1974 sous la marque Roundup – même si son brevet est tombé dans le domaine public en 2000 – il a été classé en mars 2015 comme "cancérogène probable" par le Centre international de recherche sur le cancer, l’agence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) chargée d’inventorier les causes de cancers.

"Nicolas Hulot ne doit pas accepter"

Le vote concernant la reconduite de sa licence au sein de l’Union européenne devait initialement avoir lieu le 25 octobre, à Bruxelles, avant que la date ne soit finalement reportée au 9 novembre prochain. Ce nouveau vote ne portera plus sur une prolongation pour dix ans de l’autorisation de vente de l’herbicide, mais sur une durée de cinq ans.

Ségolène Royal, qui est aujourd’hui ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique, pense cependant que même pour cinq ans ce renouvellement "est une mauvaise idée" :

"La France c’est la France, et tout ce que fait la France est observé. La France doit garder le leadership, être à l’avant-garde des progrès environnementaux. Nicolas Hulot ne doit pas accepter."

À lire -> Connaissez-vous le glyphosate, le pesticide qui envahit nos assiettes ?

À voir aussi sur konbini :