AccueilÉDITO

Les paillettes sur le bout de la langue, c’est la nouvelle tendance Instagram

Publié le

par Manon Baeza

Parce que les paillettes c’est jamais too much.

Tandis que les festivaliers les ont toujours adoptées, les paillettes sont devenues un élément incontournable de la palette maquillage des fashionistas. Et parce qu’Instagram est la plateforme spécialiste dans le WTF, on a mis le doigt sur l’une de ses dernières tendances, pour le moins atypique…
Bye bye les "Glitter Ass", aujourd’hui être trendy c’est être pailleté jusqu’au bout de la langue. Et non, ce n’est pas une métaphore. On vous présente donc la nouvelle tendance phare d’Instagram : la "Glitter Tongue".

Ne paniquez pas, il ne s’agit pas de se pailleter jusqu’à la glotte au risque de vous faire vomir. Non, la "Glitter Tongue" c’est plus subtil, il suffit de les disposer sur le bout de sa langue. Cette tendance vient d’un malencontreux incident de Jacinta Vuković, une make-up artist australienne. Alors que cette dernière souhaitait disposer quelques particules pailletées sur sa lèvre inférieure, celles-ci sont tombées sur le bout de sa langue. Les coquines ! Ni une, ni deux, Jacinta prend son portable et tape la pose la bouche entrouverte, et la poste sur Instagram. Il n’en fallait pas plus pour que la tendance prenne.

Cependant, attention les férus de paillettes, si vous souhaitez rendre votre langue un peu plus étincelante, il faudra veiller à ce que les paillettes soient non-toxiques. Il y a notamment la marque végane Lit, qui conçoit ses paillettes afin d’éviter que de fâcheux accidents comme celui-ci provoque des désagréments. À plus grande échelle, la plupart des paillettes sont mauvaises pour l’environnement car ses microparticules en plastique peuvent rejeter des produits chimiques qui pénètrent ensuite dans l'environnement, dans notre eau et notre alimentation. Pour remédier à cela, il existe la marque Bioglitz qui est biodégradable et végétale.

Il faut espérer que vous arriverez à prendre votre photo rapidement, au risque de vous dessécher.

Une publication partagée par @nibiku le

À voir aussi sur konbini :