Des scientifiques ont réussi à téléporter des photons

Un petit pas pour l'humanité, un bon de géant pour les photons.

De toutes les inventions technologiques imaginées par les films, la téléportation est sans aucun doute celle qui fait le plus rêver. Mais ce qui nous paraissait encore relever de la science-fiction serait-il en train de se téléporter dans le réel ? Des scientifiques de l'Université de Calgary (Canada), associés à une équipe de l'Université de Shanghai (Chine), affirment avoir réussi à téléporter un photon à environ 6,5 kilomètres de l'endroit où il était auparavant, rapporte le Calgary Herald. 

Cela pourrait, souligne le quotidien suisse Le Temps, ouvrir la voie à un "réseau de communication quantique, associant un utilisateur, un relais et un destinataire, en empruntant des fibres optiques commerciales urbaines". Cet "Internet quantique" permettrait d'échanger en toute sécurité des informations à distance. Les travaux des deux équipes universitaires ont fait l'objet d'une publication dans la célèbre revue scientifique Nature.

Publicité

La science n'a toujours pas réussi à téléporter des êtres humains, ou même des objets, vers d'autres planètes. La téléportation devrait donc avant tout permettre de protéger les communications numériques.

Wolfgang Tittel, chercheur de l'Université de Calgary a expliqué :

Publicité

"Un tel réseau permettra de protéger les communications sans se soucier des dispositifs d'écoute et cela permettra aux ordinateurs quantiques de se connecter à distance. […] Lorsqu'ils sont intriqués, les deux photons qui forment une paire sont liés peu importe la distance qui les sépare.

[…] Le photon qu'on a envoyé à la mairie est resté en intrication avec celui qui était resté à l'Université de Calgary. Ce qui a eu lieu, c'est le transfert instantané et désincarné de l'état quantique du photon vers le photon restant de la paire intriquée, c'est-à-dire celui qui était resté à six kilomètres et quelque, à l'université."

Bon, en gros, pas sûr que la téléportation humaine soit pour tout de suite, mais espérons simplement que les scientifiques ne prennent pas de risques inutiles, comme Jeff Goldblum dans La Mouche. Dans ce film, le chercheur excentrique incarné par Goldblum bosse sur la téléportation et subit une mutation génétique inopinée liée à la présence d'une mouche dans sa machine, donnant naissance à une créature monstrueuse.

Publicité

À lire -> 92 % de la population mondiale respire un air pollué

Traduit de l'anglais par Dario

Par Kate Lismore, publié le 27/09/2016

Copié

Pour vous :