AccueilÉDITO

Des scientifiques parviennent à faire revenir des ondes en arrière

Publié le

par Thibault Prévost

Une équipe de l'Institut Langevin a réussi à faire revenir des ondes de choc, propagées dans l'eau, à leur point d'origine. Une sorte de "rembobinage" physique.

Ce n'est pas tous les jours qu'une équipe de chercheurs français publie ses résultats dans Physics Nature, pour être ensuite cités par les grandes publications scientifiques américaines, alors permettons-nous un instant "cocorico" pour féliciter Emmanuel Fort et son équipe de l'Institut Langevin de Paris.

Leurs travaux, qui portent sur l'étude des différents types d'ondes, vient de montrer par l'expérience qu'il est possible, en utilisant la gravité, de contrôler le sens de propagation d'une onde et, dans l'exemple le plus spectaculaire, de la faire revenir en arrière jusqu'à son point d'origine. À l'œil nu, ça s'apparente tout simplement à un rembobinage, et c'est fascinant.

Force de la gravité

Pour prouver la théorie déjà existante selon laquelle il est possible de renvoyer à son point d'origine un anneau de vaguelettes créé par un impact sur une surface liquide, les chercheurs ont créé un "miroir temporel instantané".

Concrètement, il s'agit d'un bac d'eau et de deux techniques totalement différentes. La première d'entre elles, connue depuis les années 1980 sous le nom de "retournement temporel", fait appel à une série de senseurs et de générateurs de vagues, placés sur le bord du récipient, qui enregistrent la "silhouette" de l'onde et génèrent son exacte opposée. Le spécialiste de cette technique est Mathias Fink, également fondateur de l'Institut Langevin et co-auteur de la nouvelle étude. France Inter qualifiait récemment son travail de "magique".

Dans ce nouveau protocole expérimental, la réversibilité des ondes s'obtient grâce à la seule force de la gravité. La vitesse d'une onde dépend effectivement de son accélération, qui dépend elle-même de la gravité.

Des ondes en forme de Tour Eiffel

En laissant tomber d'un seul coup le récipient (et en l'exposant ainsi brièvement à la gravité terrestre), il est possible de stopper net la progression des ondes et de "réinitialiser" leur point de départ, avant de les faire repartir dans l'autre sens d'une autre secousse.

Qu'on soit bien clair, cependant : jamais il ne s'agit pour l'onde de remonter le temps, mais simplement de refaire le chemin inverse. Les résultats sont déjà spectaculaires avec des ondes circulaires causées par un point d'impact, mais tant qu'à faire, autant générer des ondes en forme de Tour Eiffel ou carrément en forme d'Hexagone, non ? "YOLO", comme on dit dans les milieux scientifiques -ou pas.

Maintenant que les équations de départ des scientifiques ont été prouvées par l'expérience, reste à vérifier leur véracité sur d'autres types d'ondes, comme les ondes sonores ou lumineuses. Avec des résultats forcément moins spectaculaires car invisibles à l'œil nu.

À voir aussi sur konbini :