Nicolas Sarkozy, lors de son allocution aux patrons de l’université d’été du Medef, mercredi 31 août (Capture d’écran BFMTV)

Sarkozy veut envoyer les jeunes inactifs au service militaire

S'il est élu président de la République, Nicolas Sarkozy promet d'envoyer les jeunes inactifs et les "décrocheurs" scolaires au service militaire.

Nicolas Sarkozy, lors de son allocution aux patrons de l'université d'été du Medef, mercredi 31 août (Capture d'écran BFMTV)

Nicolas Sarkozy, lors de son allocution aux patrons de l'université d'été du Medef, mercredi 31 août .(Capture d'écran BFMTV)

De retour, pour de bon. Ce mardi 31 août, Nicolas Sarkozy s'est exprimé en personne à l'université d'été du Medef, à Jouy-en-Josas (Yvelines). Officiellement en campagne depuis la semaine dernière et la parution de Tout pour la France, son livre-programme politique, il a indiqué quelques décisions qu'il prendrait s'il devenait à nouveau locataire de l'Elysée.

Publicité

Parmi les mesures les plus remarquables, on note celles qui portent sur les jeunes inactifs. Comme relève BFMTV, l'ex-président a déclaré :

"Tout jeune de 18 ans qui n'aura pas d'emploi ou de formation se verra obligé de participer à un service militaire où il apprendra à se lever tôt, à respecter la discipline et même à parler français."

Nicolas Sarkozy fait notamment référence "aux décrocheurs, qui depuis la troisième ne vont plus à l'école et qu'on retrouve à 18 ans pour postuler au RSA". Mais pas seulement.

Publicité

"Ceux qui refusent ne pourraient plus prétendre à aucune aide sociale"

Cette annonce au micro de l'université d'été du syndicat patronal n'est pas une surprise. Une semaine plus tôt, dans son ouvrage Tout pour la France, Nicolas Sarkozy a écrit son souhait de corriger le comportement de jeunes décrocheurs par un "encadrement militaire", condition sine qua non à la perception d'aides sociales. Voilà ce qu'on peut lire en page 167 :

"Je propose que tous ces décrocheurs, âgés de 18 à 25 ans, soient désormais tenus de faire un service militaire obligatoire [...] Ceux qui refusent ne pourraient plus prétendre à aucune aide sociale [...] Je crois sincèrement que seul un encadrement militaire est capable de réinsérer les jeunes aujourd'hui complètement abandonnés et déstructurés."

Nicolas Sarkozy chiffre cette mesure à 400 millions d'euros, coût dont il veut faire porter la charge au ministère de l'Éducation nationale et non pas à la Défense.

Publicité

Le "service de planqué" de Nicolas Sarkozy

Ce faisant, Nicolas Sarkozy se réserve évidemment le droit de passer sous silence son propre service militaire. Or, d'après le Huffington Post, dans le documentaire Les Ambitieux diffusé en 2013, Eric Raoult, maire du Raincy et copain de régiment de l'ex-président pendant son affectation, explique que comme lui, Nicolas Sarkozy a effectué un "service de planqué". Affecté aux tâches ménagères, celui qui deviendra président de la République bien plus tard aurait "fait simplement son service national sur quelques heures", aux dires de son vieux compagnon de militantisme.

Konbini vous en dira plus sur les mesures concernant les jeunes annoncées par Nicolas Sarkozy dans son livre Tout Pour la France dans un article à paraître bientôt.

Par Théo Chapuis, publié le 31/08/2016

Copié

Pour vous :